Un Belge sur vingt habite à l'étranger

Ils sont quelque 35.880 Belges à avoir émigré hors de Belgique en 2013, ce qui constitue un record en la matière, selon les derniers chiffres de Myria, le Centre fédéral Migration. Ces dernières années, le phénomène ne cesse d'augmenter. Un Belge sur vingt habite ainsi actuellement à l'étranger pour y étudier, faire un stage, travailler, entreprendre ou encore pour prendre sa retraite, souligne lundi l'ASBL International Contacts, dans le cadre de la Semaine de la mobilité internationale 2015.

Les mouvements migratoires des Belges quittant le pays sont loin d'être négligeables, constate l'association, citant les chiffres du dernier rapport annuel de Myria. Ils étaient ainsi 31.261 à faire ce choix en 2010, pour 33.773 un an plus tard, 35.409 en 2012 et 35.880 en 2013.

D'après les Affaires étrangères, entre 2002 et 2012, le nombre de Belges enregistrés dans un pays étranger aurait augmenté de 25%, passant de 295.229 à 381.452. Et, selon le Groupe d'étude de démographie appliquée du Département des Sciences de la Population et du Développement de l'UCL, en croisant ces chiffres avec les statistiques de l'ONU, on obtiendrait un nombre encore plus élevé, estimé à environ 500.000 Belges à l'étranger, soit presqu'un habitant du royaume sur 20.

Ils sont notamment 133.066 à avoir émigré en France, entre 30.000 et 40.000 au Luxembourg (si on y intègre les faux-résidents), 32.623 aux Pays-Bas et 24.634 en Allemagne. Le Royaume-Uni a, quant à lui, attiré 18.846 Belges.

Hors Europe, les Etats-Unis (22.404) devancent le Canada (13.464). L'Afrique du Sud (plus de 8.000) et l'Australie (5.169) se distinguent également, tout comme le Maroc et la Turquie, qui ont intégré le top 20 des destinations, selon les chiffres cités par International Contacts, qui, dans le cadre de la Semaine de la mobilité internationale 2015 (9-13 novembre), organise notamment un salon en ligne (http://onlinefair.be/index.php/on-line-day).