Le bourgmestre de Linkebeek présente sa démission

Le bourgmestre de Linkebeek Eric De Bruycker a remis sa démission, a annoncé l’intéressé ce dimanche. Il avait été nommé à ce poste par la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA).

Cet élu de la minorité flamande du groupe Prolink (2 conseillers) avait été nommé bourgmestre par Mme Homans le 4 octobre dernier.

Prolink a également décidé de ne pas déposer de liste pour les élections du 13 décembre prochain et appelle à voter blanc.

Avec sa décision de démissionner, Eric De Bruycker a tenu la promesse formulée au moment de sa nomination qu'"il remettrait sa démission" s'il lui semblait que "la majorité francophone ne voulait pas travailler à une solution."

Eric De Bruycker estime avoir tenté de mettre un terme à la situation intenable vécue par Linkebeek mais la majorité actuelle n'a pas voulu saisir cette opportunité, selon lui.

"Après 49 jours, nous souhaitons ne pas endosser la responsabilité de cette stratégie de rendre Linkebeek ingouvernable", estime le leader de la liste Prolink.

Prolink a également décidé dimanche de ne pas déposer de liste pour les élections communales prévues le 13 décembre. "Nous ne participons pas à ce scénario absurde au détriment des habitants de Linkebeek."

Ces élections ne peuvent, selon Prolink, en aucun cas contribuer à une solution et sont uniquement destinées à attirer l'attention des médias sur quelqu'un (l'ex-bourgmestre non-nommé Damien Thiéry, ndlr) dont la nomination a été rejetée par deux fois par la chambre bilingue du Conseil d'Etat."

Prolink doute également de la légalité de ces élections. La formation néerlandophone appelle dès lors les électeurs à voter blanc le 13 décembre prochain.