Aucun objet suspect découvert dans les écoles d'Anvers

Ce vendredi matin, trois écoles ont été évacuées à Anvers et à Hoboken suite à une alerte à la bombe. Il s'agit du lycée communal Stedelijk Lyceum Olympiade, du Sint-Norbertusinstituut situé à l’ Amerikalei et de l’école Don Bosco à Hoboken.

"Nous avons été ont été avertis vendredi peu après 8 heures" a déclaré Laurent Heyman, le directeur de Don Bosco. "Nous avons immédiatement enclenché l’alarme et emmené tous les élèves vers le terrain de football. Au total 1.850 personnes ont été évacuées, élèves et personnel.

La police fouille a fouillé les bâtiments partie par partie avec un chien dressé pour la recherche d'explosifs.

Aucun objet suspect n'a finalement été retrouvé. Les élèves avaient entre-temps été accueillis dans d'autres établissements scolaires ou des bâtiments publics. Certains ont été repris par leurs parents. Au sein des écoles Don Bosco et Sito 5, tout le monde a été prié de rentrer chez soi. Pour l'institut Saint-Norbert, les élèves encore présents ont pu réintégrer les locaux.

Le responsable de ces fausses alertes n'est pas encore connu. La police confirme toutefois qu'il s'agit bien de plusieurs alertes différentes, bien que toutes données en même temps. Quelque 3.000 élèves ont été concernés par l'évacuation de ces écoles, parmi les plus importantes de la ville.

Un campus de la Karel de Grotehogeschool, voisin de l'école Don Bosco, a également été inspecté.

Les fouilles de la police ont pris plusieurs heures.