"Nous n'allons pas paralyser Bruxelles économiquement"

Interviewé sur le plateau du Zevende Dag (VRT), le ministre de la Justice Koen Geens a laissé entendre dimanche que le métro bruxellois sera à nouveau en circulation lundi. "Nous n'allons pas paralyser Bruxelles économiquement", a-t-il indiqué.

Un Conseil de sécurité national doit se réunir dans l'après-midi, rassemblant les principaux ministres du gouvernement fédéral et responsables des services de sécurité pour déterminer les mesures adéquates à prendre.

Le métro sera-t-il remis en circulation lundi pour permettre la reprise du travail? Koen Geens (photo) estime que oui, "nous n'allons pas paralyser Bruxelles économiquement", a-t-il indiqué.

Il s'est toutefois voulu plus prudent peu après sur le plateau de la chaîne privée RTL-TVI. Interrogé sur le maintien du niveau d'alerte au plus élevé, le ministre a affirmé que le gouvernement "va réaligner les choses cet après-midi", assurant que l'enquête sur les attentats de Paris et les liens avec la Belgique "progresse tout le temps".

Le ministre-président de la Région Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort (PS), a pour sa part déclaré dans l'émission "Les décodeurs" de la RTBF que "le métro pourrait rouvrir malgré le niveau 4 de menace".

Les décisions qui seront prises en fonction de l'évaluation dans l'après-midi ne le seront en fonction du poids de l'activité économique. "Ce qui va jouer, c'est la capacité policière et militaire pour sécuriser le réseau", a-t-il souligné. Il a encore précisé qu'il n'y avait pas de lien entre fermeture du métro et risque spécifique pour le métro.