Beaucoup d’effectifs requis pour sécuriser Bruxelles

Alors que le niveau de la menace devrait être maintenu à 4 jusqu’à lundi, les écoles et le métro bruxellois rouvriront progressivement dès ce mercredi. "Avec une sécurité renforcée", a annoncé le Premier ministre lundi soir. Mais ce n’est pas une mince affaire. Les bourgmestres réclament en effet 288 agents supplémentaires pour sécuriser rien que les écoles. La STIB a annoncé en fin de journée que 35 des 69 stations de métro rouvriront mercredi à 6h.

"Nous voulons rouvrir les écoles à Bruxelles, mais cela doit être accompagné de mesures de sécurité adéquates", déclarait lundi soir le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS, photo) à nos confrères de la RTBF. Avec les cinq autres bourgmestres qui sont à la tête des 6 zones de polices bruxelloises, Mayeur a demandé à la police fédérale de mettre à disposition 288 agents supplémentaires pour monter la garde, dès ce mercredi, le matin et le soir devant les 160 écoles de Bruxelles.

La police fédérale devra revoir ses capacités pour pouvoir libérer dès mercredi matin suffisamment d’agents pour sécuriser les établissements scolaires. Il n’a pas été possible de rouvrir les écoles dès ce mardi parce qu’un nombre suffisant d’agents ne pouvait être libéré à Bruxelles à temps.

Ces derniers jours, les écoles ont pris elles-mêmes un certain nombre de mesures de sécurité, indiquait l’échevine de l’Enseignement Faouzia Hariche (PS). Ainsi, les élèves devront arriver à l’école endéans un délai plus court et les parents ne seront plus autorisés à l’intérieur de l’enceinte de l’école. Seuls les élèves et le personnel y seront admis. D’autre part, tous les élèves devront rester à l’école pendant l’heure de midi.

Les crèches à Bruxelles rouvriront aussi leurs portes ce mercredi. C’est ce qu’a annoncé lundi soir le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS).

Le métro roulera à nouveau, progressivement

Les autorités fédérales et bruxelloises ont également l’intention de permettre dès mercredi la réouverture progressive du métro. Il est fermé depuis samedi, parce qu’il s’agit de l’une des cibles potentielles d’un attentat dans la capitale belge. Mais il n’est pas facile de sécuriser un transport en commun souterrain, parce qu’il faut faire garder toutes les entrées et sorties des nombreuses stations.

De nombreux agents de police et militaires seront donc chargés ces prochains jours de veiller à la sécurité sur le réseau du métro, afin qu’il puisse reprendre à terme son activité normale. En plus du métro, quatre gares sont aussi encore fermées à Bruxelles : Mérode, Schuman, Delta et Gare de l’Ouest.

Dimanche, le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) s’était montré optimiste à propos de la réouverture du métro. Dans l’émission "De Zevende Dag" (VRT), il avait estimé que le métro roulerait à nouveau lundi. Mais ce lundi soir, il reconnaissait dans l’émission "Terzake" (VRT) qu’il fallait un certain temps "avant de pouvoir rendre opérationnelles au bons endroits les équipes de la police fédérale et de militaires". Le ministre n’a pas précisé combien de militaires épauleront les policiers.

La moitié des stations de métro ouvertes mercredi

Le métro fonctionnera à nouveau partiellement mercredi - dès 6h jusqu'à 22h - puisque 35 des 69 stations rouvriront, indiquait la STIB ce mardi soir sur sa page Facebook.

Dans le détail, la société des transports bruxelloise précise que les lignes 1 et 5 circuleront entre Gare de l'Ouest et Montgomery, la ligne 2 entre Simonis et Elisabeth.

La ligne 3 circulera entre Esplanade et Churchill et la 4 entre Gare du Nord et Stalle, toutes deux sans s'arrêter aux stations Bourse, Anneessens et Lemonnier. Le prémétro roulera entre Meiser et Boileau.

Il n'y aura donc pas de métro au-delà de ces parcours, précise la STIB. Pour ce qui est du trafic des trams, il revient à la normale. Seules les stations Bourse, Anneessens et Lemonnier ne seront pas ouvertes. Les bus rouleront, eux, normalement.

Dans chaque station, des agents de sécurité veilleront à la sécurité des voyageurs. Vendredi, les autorités compétentes réévalueront la situation, afin de rouvrir ou non le reste du réseau.

Jambon : "La sécurité des écoles et métros garantie"

Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA, photo), promet qu’une sécurisation maximale des écoles et des métros sera assurée dès mercredi. Quelque 300 agents de police garderont ainsi les entrées des 160 écoles et 200 agents sécuriseront les stations de métro.

"Il y aura une mobilisation maximale d’agents, mais nous sommes encore en train de voir comment organiser cela de façon spécifique. Il y a en effet déjà beaucoup d’agents en rue. Nous devons donc voir comment tout organiser de la façon la plus intelligente", précisait le ministre Jambon à la VRT.