Le parquet fédéral cherche un complice d’Abdeslam

Un mandat d’arrêt international et européen a été émis ce mardi soir à l’encontre de Mohamed Abrini, un homme de 30 ans, filmé le 11 novembre - soit deux jours avant les attentats de Paris - en compagnie de Salah Abdeslam, qu’il aurait conduit en voiture vers Paris. L’homme est de nationalité belge, considéré comme dangereux et probablement armé.

Dans l’enquête sur les attentats de Paris, les justices belge et française sont maintenant à la recherche d’un deuxième suspect en fuite - vraisemblablement complice du suspect principal, Salah Abdeslam. Le parquet fédéral a publié un communiqué ce mardi soir.

Un mandat d'arrêt international et européen a été émis à l'encontre de Mohamed Abrini, un homme âgé de 30 ans, filmé le 11 novembre - soit deux jours avant les attentats - vers 19h en compagnie de Salah Abdeslam dans une station-essence à Ressons, sur l'autoroute en direction de Paris.

Mohamed Abrini était au volant de la Renault Clio qui a été utilisée, deux jours plus tard, pour commettre les attentats à Paris. Il est activement recherché par les services des polices belges et françaises, précise le parquet fédéral.

Le suspect mesure 1m75 et est de corpulence athlétique, il a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés et le visage fin. Il est dangereux et probablement armé. Il est demandé de s'abstenir d'intervenir soi-même et de prévenir immédiatement les services de police.