Kris Peeters enquête sur l’obsolescence programmée

Le ministre fédéral des Consommateurs (photo principale) fait examiner dans quelle mesure les fabricants programment le vieillissement de leurs appareils électroniques, afin qu’ils soient plus rapidement hors d’usage. Kris Peeters (CD&V) veut également étudier quelles mesures permettraient d’accroître la longévité de ces appareils. L’information rapportée par les quotidiens Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen a été confirmée à la rédaction de la VRT.

Une imprimante qui cesse de fonctionner juste après l'échéance de la garantie, un smartphone qui devient plus lent après chaque mise à jour de logiciel... On soupçonne depuis longtemps certains fabricants de faire consciemment vieillir plus rapidement leurs appareils, afin que les consommateurs doivent régulièrement en acheter un nouveau. Le ministre fédéral des Consommateurs, Kris Peeters, veut en avoir le cœur net et savoir ce qu'il en est précisément.

Il a donc demandé une enquête, dans le but d'élargir la protection des consommateurs. Le ministre envisage par exemple d'étendre les périodes de garantie ou pendant lesquelles des pièces de rechange doivent être disponibles, mais aussi de contrôler les prétentions environnementales affichées sur les appareils.

Le dossier devrait être prêt en septembre 2016. "Ce sont des choses que nous ne pouvons pas tolérer, parce qu’elles induisent le consommateur en erreur. Mais aussi parce qu’elles créent des problèmes pour les commerçants, et qu’elles nous éloignent d’un avenir durable", précise le ministre.

Les machines à laver de Test-Achats

L’organisation de protection des consommateurs Test Achats plaide depuis le mois d’août en faveur d’une augmentation de la durabilité des appareils électroniques. Elle a mené une enquête sur divers types de machines à laver. Et découvert que ces machines, qui devrait avoir normalement une longévité de 20 ans, se détériorent le plus souvent nettement plus rapidement.

Test-Achats estime que les fabricants n’ont plus le droit d’inclure dans leurs appareils des pièces détachées qui se détériorent rapidement, surtout si elles sont difficilement remplaçables. La durabilité d’un appareil électronique devrait aussi être clairement inscrite sur son étiquette.