Bruxelles espère revenir rapidement à la vie "normale"

En concertation avec la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté flamande, la Région bruxelloise a demandé ce vendredi aux écoles et crèches de reprendre dès lundi une "activité totalement normale", tout comme le métro, les centres commerciaux et marchés dans la capitale. C’est ce qu’a indiqué le ministre-président Rudi Vervoort, à l’issue d’un conseil régional de sécurité. Les Plaisirs d’hiver - le grand marché de Noël qui s’étend entre la Place Sainte-Catherine et la Grand-Place - ouvriront bien leurs portes vendredi soir, étant donné l’abaissement du niveau de la menace.

"Il m'apparaît utile de rappeler que les écoles n'ont jamais été ciblées", soulignait le chef du gouvernement bruxellois, pour qui "Bruxelles n'est pas et ne sera pas l'otage de la terreur". Rudi Vervoort (photo) demandent donc aux écoles et crèches de reprendre toutes leurs activités normalement après le week-end.

 En ce qui concerne le métro bruxellois, la réouverture totale est programmée dès lundi aussi. Depuis ce vendredi, l'ensemble du réseau a été rouvert entre 6h et 22h.

Pour ce qui est des lieux de fortes concentrations de foule autour d'événements culturels ou sportifs, ainsi que des sites touristiques, le passage au niveau 3 de la menace implique "un retour à la vie normale dans les meilleurs délais et en fonction des capacités de chacune des zones de police et de leur coordination".

Les marchés, les centres commerciaux et les rues commerçantes reprennent quant à eux "totalement et normalement dès ce week-end".

"Si la vigilance demeure de mise, comme dans l'ensemble du pays, l'heure est à la restauration du calme et de la confiance", a commenté le ministre-président Vervoort (PS). Face à "l'épreuve" des derniers jours, il remercie la population et les "forces vives pour leur attitude exemplaire dans ces moments difficiles, traversés avec dignité et sang-froid".

"La réponse à la menace a été forte, inédite pour chacun d'entre nous, elle était à la mesure du risque que l'on nous annonçait, pour circonscrire au maximum celui-ci", ajoutait Rudi Vervoort, dont le gouvernement a pris acte de la décision de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) d'abaisser de 4 à 3 le niveau d'alerte à Bruxelles, comme il l'est dans le reste du pays.

Les Plaisirs d’hiver auront bien lieu

A la suite de la baisse du niveau d’alerte, le collège de la Ville de Bruxelles a décidé ce vendredi matin de maintenir l'ouverture des Plaisirs d'hiver programmée vendredi soir, ont annoncé le bourgmestre Yvan Mayeur et l'échevin du tourisme Philippe Close.

Des mesures de sécurité accrues ont été prises. Il y aura plus de policiers et les organisateurs ont eux aussi renforcé leur propre dispositif en faisant appel à des agents de sécurité. Des fouilles et contrôles supplémentaires seront organisés sur les deux kilomètres du parcours "pour apporter une sécurité aussi grande que possible" lors de cet événement qui a un impact culturel, touristique et économique retentissant pour la Ville de Bruxelles, a précisé le bourgmestre Mayeur.

L'ouverture officielle aura lieu à 17h30, même si certains commerçants ouvriront déjà le chalet qu'ils occupent plus tôt dans la journée. Durant le week-end, l'horaire d'ouverture a été fixé de 12 à 20h. A partir de lundi, ce sera de 12h à 21h30 pour permettre de s'adapter aux contraintes horaires de disponibilité des services de sécurité.