Un okapi d’une espèce en voie de disparition né à Anvers

Le zoo d’Anvers qualifie la naissance toute récente du bébé okapi - baptisé Qira - d’importante du point de vue génétique, étant donné qu’il appartient à une espèce en voie de disparition. Seuls quelques spécimens vivent encore à l’état sauvage dans la région pluvieuse d’Ituri, en République démocratique du Congo.

Le petit okapi, né il y a deux semaines, est venu au monde après une longue grossesse de 14 mois. Il se porte bien. Qira est la fille du couple d'okapis Yenthe et Bondo. Elle pesait 24 kilos à la naissance pour une hauteur de 85 centimètres.

Cette naissance est d'une grande importance génétique. Le zoo d'Anvers est en effet le coordinateur d'un programme d'élevage européen et international d'okapis en captivité.

L’institution anversoise travaille également en Afrique en faveur de la protection de l'espèce à l'état sauvage. Elle est active dans le village d'Epulu, dans la forêt d'Ituri, en République démocratique du Congo. Quelque 10.000 spécimens vivent dans cette région.

Quand Qira aura atteint l'âge adulte, le zoo déterminera avec les jardins partenaires le mâle avec lequel elle pourra s'accoupler. En attendant, elle restera avec ses parents à Anvers. Elle ne pourra pas être vue du public cet hiver.

Pour l'année prochaine, le zoo d’Anvers prévoit la création d'une serre où les okapis seront visibles par le public également en hiver.