A nouveau des perquisitions à Molenbeek et Saint-Josse

Cinq nouvelles perquisitions, liées aux attentats du 13 novembre à Paris, ont été menées ce mercredi matin dans les communes de Molenbeek-Saint-Jean (photo archives) et Saint-Josse-ten-Noode, en Région bruxelloise. Deux personnes ont été emmenées pour audition La justice n'était pas directement à la recherche de Salah Abdeslam, principal suspect dans le dossier des attentats, mais de personnes qui pourraient lui fournir des informations sur le jeune Français de 26 ans qui résidait à Molenbeek. Les perquisitions étaient aussi liées à son probable complice Mohamed Abrini.

"Des perquisitions sont en cours à plusieurs adresses, mais restent très discrètes", expliquait ce mercredi matin la journaliste Liesbeth Indeherberghe. "Nous ne savons pas combien de perquisitions sont menées exactement, mais les forces de police présentes sur place ne sont pas très massives".

D’après la journaliste de la VRT, la justice n'était pas directement à la recherche de Salah Abdeslam (photo), mais bien d’informations le concernant et de personnes pouvant fournir des informations à son sujet.

Le français Abdeslam, qui résidait à Molenbeek, est depuis vendredi 13 novembre l’un des principaux suspects des attentats de Paris. Il est activement recherché, au niveau international, tout comme un complice : Mohamed Abrini.

Ce Belgo-Marocain de 30 ans a été filmé par une caméra de vidéosurveillance en compagnie de Salah Abdeslam, deux jours avant les attentats du 13 novembre, dans une station-service au nord de Paris alors qu'il conduisait une voiture Renault Clio utilisée dans les attaques.

Deux personnes emmenées

Deux personnes ont finalement été emmenées pour audition à la suite de cinq perquisitions menées en Région bruxelloise, liées aux attentats de Paris et plus particulièrement à Ahmed Dahmani, en détention en Turquie, et à Mohamed Abrini (photo), actuellement en fuite, a indiqué le parquet fédéral vers midi.

En ce qui concerne Mohamed Abrini, trois mandats de perquisition ont été exécutés à Molenbeek-Saint-Jean. Une autre perquisition a été menée à Saint-Josse-Ten-Noode, toujours pour ce volet de l'enquête. Le parquet fédéral a diffusé un appel à témoins en date du 24 novembre au sujet du Belgo-Marocain de 30 ans.

Une cinquième perquisition a été menée mercredi matin à Molenbeek-Saint-Jean, en lien cette fois avec Ahmed Dahmani. La Turquie a interpellé le 21 novembre ce Belge d'origine marocaine soupçonné d'avoir participé au repérage des cibles des attaques parisiennes.

Cet homme de 26 ans a été arrêté dans un hôtel de la station balnéaire d'Antalya, où il était arrivé le 14 novembre en provenance d'Amsterdam (Pays-Bas), selon des responsables turcs qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat. Le jeune homme pratiquait auparavant la boxe et s'entraînait à Molenbeek avant de se radicaliser.

Ces cinq perquisitions se sont déroulées sans incident particulier, selon le parquet fédéral.