Didier Reynders reporte sa visite en Israël

Le vice-Premier et ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders (MR, photo) a décidé de reporter la visite qu’il devait effectuer début décembre en Israël et dans les territoires palestiniens. En cause, des tensions croissantes entre l’Union européenne et le gouvernement israélien sur le processus de paix au Moyen-Orient.

Le chef de la diplomatie belge devait se rendre en Israël et dans les territoires palestiniens du 5 au 8 décembre. Mais Didier Reynders a décidé de reporter sa visite, annonçait mardi soir son département des Affaires Etrangères.

Cette modification intervient à la suite de "la décision du Premier ministre d'Israël, Monsieur Netanyahou (photo), de suspendre les contacts avec l'Union européenne sur le processus de paix au Moyen-Orient, et au vu de l'impact de cette décision sur le programme de la visite de Didier Reynders".

Ce dernier a confirmé mardi matin à l'Ambassadeur d'Israël en Belgique sa décision de reporter sa visite à une date ultérieure, précisait le service public fédéral Affaires étrangères.

Didier Reynders a fait savoir qu'il regrettait, "par la même occasion, de devoir reporter ses contacts avec ses interlocuteurs palestiniens".