Sécurité routière: "Il faut oser exiger 0 gramme d’alcool au volant"

Une "Nuit de la sécurité routière" s’est tenue de samedi à dimanche en Flandre orientale et occidentale et a abouti au contrôle positif de quelque 5% des conducteurs, soit plus que l’année dernière. Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Dewaluwé plaide dans ce cadre pour l’application d’une tolérance zéro.

"Nous devons oser envisager de passer à 0 gramme d’alcool au volant". Tel est la conclusion du gouverneur de Flandre occidentale après l’opération policière menée la nuit dernière dans sa province.

Au total, 5% des conducteurs ont été contrôlés positifs, contre 3,5% l’année dernière. Un résultat qui déçoit également le gouverneur de Flandre orientale, Jan Briers. "C’est le plus mauvais chiffre en 4 ans. Nous constatons une hausse de l’abus d’alcool au volant, et c’est vraiment dommage. Par cette ‘Nuit de la sécurité routière’, nous voulions avant tout mener une action de sensibilisation. Nous pensions que de nombreux automobilistes seraient au courant, mais ça n’a visiblement pas aidé", indique-t-il.

La Flandre occidentale a également connu une hausse du nombre de contrôles positifs. Face à ce constat, le gouverneur Carl Decaluwé plaide pour une tolérance zéro. "Malgré toutes les actions de sensibilisation, les 0,5 pour-mille ne semblent pas suffisants. Nous devons oser envisager le passage à 0 pour-mille, tel qu’en Scandinavie, où il y a directement eu des résultats", a-t-il déclaré.

Lors de l’opération de la nuit dernière, 67 permis de conduire ont été retirés.