Bruges rejoint La Gantoise en tête du classement

Le Club de Bruges s'est imposé (2-1) contre Charleroi et rejoint La Gantoise en tête du classement du championnat. Le dernier match de la 18e journée du championnat de Belgique de football (Pro League) opposait Lokeren et Courtrai. Lokeren s'est imposé 3-1.

Un duel entre Georges Leekens et Johan Walem, qui a finalement tourné à l'avantage de l'aîné (3-1). Les trois points arrachés dans les dix dernières minutes par l'équipe du pays de Waes qui a été longtemps menée lui permet de poursuivre sa remontée vers le top-6 avec un total de 21 points, dont 10 conquis lors des quatre dernièrs matches. Dixième, elle revient en effet à 4 points de son adversaire du jour, précisément 6e.

Les visiteurs ont pourtant eu la chance, mais aussi le mérite, d'ouvrir la marque juste avant la mi-temps.

Bien lancé en profondeur par Samuel Gigot, Kristof D'Haene conclut en effet du gauche en biais hors de portée de Davino Verhulst (0-1, 45e). Ce but récompensait sans doute l'équipe qui avait le mieux combiné au cours des 45 premières minutes, mais sans se montrer très dangereuse avant l'action décisive.

Lokeren avait de son côté raté le coche à la 24e, quand Denis Odoi s'infiltra et vit son tir repoussé par Darren Keet. Le ballon rebondit vers Coelho dont la reprise fut bloquée par... son équipier Sergiy Bolbat.

Lokeren a poussé en 2e mi-temps, Mbah Enoh manquant une occasion unique d'égaliser à la 77e lorsqu'il shoota à côté du... ballon repoussé dans ses pieds par Keet après un puissant tir de loin d'Ayanda Patosi.

Le Camerounais se racheta cependant 5 minutes plus tard en déviant magnifiquement - et surtout victorieusement - de la tête un centre de Koen Persoons (1-1, 82e).

Le match bascula ensuite complètement, Coelho offrant la victoire à Lokeren en conclusion d'une belle combinaison entre Mijat Maric et Patosi (2-1, 86e).

Et ce n'était pas fini, Patosi profitant d'une montée désespérée de Keet sur un corner, pour marquer de loin dans le but vide (3-1, 90e+3).

Cette défaite est un coup d'arrêt pour Courtrai, qui était invaincu depuis la 12e journée (2-1 à Saint-Trond).

Pas de but à Genk-Anderlecht

La bonne affaire mais pour qui ? C'était la grande question au coup d'envoi de la rencontre de la 18e journée de la Pro League de football Genk - Anderlecht, dimanche à la Cristal Arena.

En cas de victoire les mauves avaient en effet l'occasion de dépasser Ostende pour s'installer sur le podium, à 2 points seulement du FC Brugeois et de La Gantoise (37 points chacun).

Mais Genk pouvait lui se hisser dans le top 6 synonyme de play-off I en s'imposant. Au final zéro but, un point chacun, et le FC Brugeois grand bénéficiaire du jour !

Peter Maes, et c'était une surprise, avait titularisé le gardien néerlandais Marco Bizot, déjà aligné dans la cage de Genk mercredi en Coupe contre Charleroi (victoire 5-4 aux tirs au but), et non László Köteles, alors que Thomas Buffel était lui préféré à Yoni Buyens.

Silvio Proto qui retrouvait en revanche la place laissée à Davy Roef lors du déplacement mal négocié à Courtrai, permit à Anderlecht de passer sans encombre le premier quart d'heure en arrêtant une tête de Wilfred Ndidi sur corner (8e), avant d'enrayer une percée d'Igor De Camargo (11e).

L'orage passé, les mauves (en jaune) ont plus que largement équilibré les débats. Matias Suarez se présenta même en très bonne position dans l'axe du but à la 26e, mais fut contraint de sauter au-dessus de Bizot dont la sortie hors du rectangle était pour le moins suspecte (26e).

Buffel frappa plein cadre à la 32e, mais Proto était attentif. Andy Najar se trouva peu après au bon endroit pour repousser une reprise de De Camargo (36e).

Anderlecht s'installa dans le camp local en 2e mi-temps.
Une faute de Katuku Tshimanga sur Dennis Praet permit à Steven Defour de botter un coup-franc qui obligea Bizot à se détendre (58e). Une terrible volée de Guillaume Gillet sur le corner qui suivit fut repoussée par Christian Kabasele. Bizot se montra encore à la hauteur sur un essai pratiquement à bout portant de Najar (73).

On commençait à comprendre qu'aucun but ne serait marqué, et c'est effectivement ce qui arriva malgré les changements tentés par les deux entraîneurs qui introduisirent en vain Tornike Okriashvili (pour Leon Bailey), Idrissa Sylla (pour Stefano Okaka), et même Dodi Lukebakio (18 ans), pour Najar.

Du coup Anderlecht, 33 points, reste au pied du podium (4e), et le Racing Genk, 24 points, hors du P-O I (7e). D'autant que Courtrai (25 points) doit encore jouer (à 20h00 à Lokeren).

Bruges, pour la première fois seul leader avec 37 points

Après les faux-pas de La Gantoise (2-2 contre Zulte Waregem vendredi), d'Ostende (1-2 contre Saint-Trond samedi), et d’Anderlecht 0 à 0 à Genk, le FC Bruges avait l'occasion de faire la bonne affaire de la 18e journée du championnat dimanche.
Bruges avait l'honneur d'entamer les hostilités dominicales contre Charleroi dans son Jan Breydel, avec cette fois Jelle Vossen au coup d'envoi.

Le limbourgeois qui avait dégainé dès son entrée au jeu à Malines (1-4) lors de la journée précédente, allait démontrer dès la 8e minute qu'il était tout aussi performant en débutant la partie. Bien lancé par Felipe Gedoz, il tira en effet victorieusement à ras du sol (1-0).

L'ancien Diable Rouge ne se contentait visiblement pas de son 7e but cette saison, mais ses actions suivantes n'aboutirent pas.
Ce qui laissait à Charleroi, désormais plus entreprenant, toutes ses chances de revenir à la hauteur des Brugeois au score. Même si c'est encore Vossen qui bénéficiant d'une étonnante liberté, aurait encore marqué sans une sortie très opportune de Parfait Mandanda à la 23e. Le but n'aurait cependant pas compté, le juge de ligne ayant à tort levé son drapeau.

Les Zèbres étaient à la peine et c'est miraculeusement que Mandanda neutralisa une frappe du gauche de Claudemir avec l'aide du piquet (28e).

Kurt Desplenter