Le ministre de la Défense tente de rajeunir l’armée

A l’avenir, les soldats ne pourront recevoir que des contrats d’une durée limitée à 8 ans au sein de l’armée belge. Ils pourront ensuite passer au secteur de la sécurité, tant public que privé. Le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) entend ainsi résoudre le problème de soldats trop âgés et le manque de jeunes recrues.

"De cette façon, nous aurons en permanence des places pour les jeunes sur le terrain", a expliqué le cabinet du ministre de la Défense aux journaux du groupe Mediahuis. Après 8 ans de service au sein de l’armée, les soldats auront la possibilité d'accéder à des fonctions supérieures ou de spécialistes, mais la plus grande partie devra quitter la Défense.

Cette idée avait déjà été lancée par le prédécesseur de Steven Vandeput, le ministre Pieter De Crem (CD&V), mais le ministre actuel veut la mettre en œuvre à plus grande échelle. "Nous constatons actuellement que l’âge des soldats est en général trop élevé pour une armée professionnelle active et efficace sur le terrain. Il faut y remédier. Il faut attirer de jeunes recrues, afin que l’armée reste jeune".

Les soldats pourraient donc rester maximum 8 ans dans l’armée. Mais Steven Vandeput (photo) n'entend cependant "pas mettre ces soldats à la rue" après ce laps de temps. Il compte les aider dans leur recherche d'emploi. La Défense pourrait les former pour devenir policiers ou agents pénitentiaires, ou les aider à trouver une place au sein d'une société de sécurité privée.

Le ministre envisage également de donner la priorité à ces militaires lors des procédures de sélection pour les postes de fonctionnaires.

D’après Steven Vandeput, les soldats seraient d’ailleurs demandeurs de ce genre de mesure. "Nous pensons que beaucoup de jeunes gens entrent dans l’armée parce qu’ils recherchent l’aventure. Mais passé l’âge de 30 ans, ils fondent une famille et il n’est plus aussi évident pour eux d’aller travailler à l’étranger dans des conditions dangereuses. Cette nouvelle mesure leur offre de meilleures perspectives".

Le ministre de la Défense ne peut cependant garantir un nouvel emploi aux soldats qui ont travaillé 8 ans dans l’armée. "Mais je veux prendre des mesures pour les mettre rapidement au travail, par exemple en leur donnant la priorité quand ils posent leur candidature pour un emploi dans le secteur public".