Des tour-opérateurs prolongent la suspension de vols vers Charm el-Cheikh

Les compagnies belges Thomas Cook et Jetairfly ne reprendront leurs vols vers la station balnéaire égyptienne qu’après le 24 mars 2016. En cause, l’avis de voyage du ministère des Affaires Etrangères concernant cette destination qui reste encore toujours négatif. "Nous suspendons donc nos activités vers Charm el-Cheikh pendant la saison d’hiver", explique les tour-opérateurs. D’autres destinations au bord de la Mer Rouge sont par contre desservies.

Les deux tour-opérateurs belges avaient suspendu leurs vols vers Charm el-Cheikh après le crash de l'avion russe dans le Sinaï égyptien, le 31 octobre dernier. Les annulations couraient initialement jusqu'à mi-décembre, mais les deux compagnies s'en tiennent à l'avis de voyage du ministère belge des Affaires Etrangères, qui déconseille toujours tout voyage non essentiel vers et depuis Charm el-Cheikh.

Les clients qui avaient réservé un vol ou des vacances à cette période ont été contactés afin d'adapter leur destination ou de l'annuler. Les vols vers les autres stations balnéaires autour de la Mer Rouge desservies par Thomas Cook et Jetairfly restent par contre possibles.

Moscou a confirmé mi-novembre que le drame survenu fin octobre, qui a coûté la vie aux 224 personnes à bord, avait été provoqué par l'explosion d'un engin explosif placé à bord de l'Airbus. Quelques jours après le crash, la Russie avait suspendu tous ses vols à destination de l'Égypte.

Le groupe djihadiste État islamique a revendiqué la responsabilité du crash le jour-même.