Manifestation devant l’ambassade de Pologne à Bruxelles

Quelque 200 personnes ont manifesté samedi midi devant l’ambassade de Pologne à Bruxelles pour dénoncer "le démantèlement de la démocratie" en Pologne par les conservateurs du parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, au pouvoir depuis un mois. D’autres manifestations similaires ont eu lieu en Pologne et dans des capitales européennes.

Les manifestations organisées samedi à Varsovie, Gdansk, Lublin et Poznań, ainsi que dans diverses capitales européennes (photo) , avaient lieu à l’initiative du Comité de défense de la démocratie (KOD), un mouvement citoyen.

Plus d'un mois après l'arrivée au pouvoir des conservateurs de Jaroslaw Kaczynski, la Pologne connaît une crise politique importante en raison de la nomination des juges du Tribunal constitutionnel. La nomination par le PiS de cinq juges a provoqué de nombreuses critiques de l'opposition, de médias et de citoyens.

Un projet de loi du parti Droit et Justice, actuellement débattu au parlement, modifie sensiblement les règles de fonctionnement du Tribunal constitutionnel, qui est chargé de statuer sur la conformité des lois.

"Nous ne voulons pas d'une Pologne frustrée et revancharde, totalitaire et fermée aux personnes dont les pensées ne sont pas conformes à celles imposées par le pouvoir. Nous souhaitons que tous les Polonais, égaux devant les lois, indépendamment de leurs convictions et opinions trouvent leur place en Pologne. Nous dénonçons l'usurpation de l'Etat par le pouvoir, la distinction entre 'bons' et 'mauvais' Polonais, la haine de l’autre'", a indiqué une représentante du KOD.

"Nous n'approuvons pas les opinions contraires aux règles démocratiques et aux droits de l'Homme, ni le non-respect de la Constitution et l'instauration, avec abus des mécanismes démocratiques, d'un système totalitaire en Pologne", a-t-elle ajouté.

AFP or licensors