Qui sont les étrangers en Belgique ?

Parmi les 11,2 millions d’habitants en Belgique, un peu plus de 11% ont une nationalité étrangère. La majorité d’entre eux étaient citoyens d’un autre pays européen. Les plus représentés parmi les étrangers installés dans notre pays sont les Italiens. C’est ce qu’indiquent les chiffres de 2014 de l’office de statistiques de l’Union européenne, Eurostat.

Moins de 7% des personnes vivant dans les États membres de l'Union européenne étaient des ressortissants étrangers l'an passé, indiquait Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne à l'occasion de la Journée internationale des migrants. En Belgique, la majorité des ressortissants étrangers étaient avant citoyens d'un autre pays européen.

Sur 506,8 millions de personnes résidant dans l'Union européenne en 2014, 7% étaient des ressortissants étrangers (34,1 millions). Globalement dans l'UE, quelque 42% de ces derniers étaient citoyens d'un autre État membre de l'Union (14,3 millions de personnes), rapporte Eurostat

En Belgique, 11,3% des résidents étaient des ressortissants étrangers l’an dernier, dont 7,4% étant citoyens d'un autre Etat membre de l'UE, et 3,9% d'un pays tiers. Les Italiens, les Français, les Néerlandais, les Marocains et les Polonais étaient en tête des nationalités étrangères représentées dans le royaume.

Notre pays est un des cinq, avec l'Irlande, Chypre, le Luxembourg et la Slovaquie, "où le nombre de citoyens non-UE était clairement inférieur à celui des citoyens d'un autre État membre" en 2014, relève l'office.

Au Luxembourg, près de la moitié des habitants n'avait pas la nationalité luxembourgeoise (45,3%). Le Grand-Duché enregistrait donc le pourcentage le plus élevé de ressortissants étrangers, les Portugais (38%), les Français (14%), les Italiens (8%), les Belges et les Allemands en tête.

Les proportions les plus importantes de citoyens étrangers étaient aussi constatées à Chypre (19,5%), en Lettonie (15,2%), en Estonie (14,9%), en Autriche (12,5%) et en Irlande (11,8%). La Lituanie (0,7%), la Roumanie (0,3%) et la Pologne (0,2%) ferment la marche.