Une nouvelle agence de l’Otan sera construite à Mons

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi, de façon électronique, le lancement du projet de construction à Casteau, près de Mons, du nouveau siège de l’Agence de Communications et d’Information de l’Otan (NCIA), en libérant 90 millions d’euros pour ce projet. L’objectif est de terminer les travaux en 2019. Le bâtiment devra abriter 700 personnes.

Le montant de 90 millions d’euros est destiné à financer les études et la construction, ainsi que le personnel nécessaire à la gestion du projet NCIA, mais aussi aux préparatifs de la construction du futur siège du grand quartier général des forces alliées en Europe (SHAPE, photo), lui aussi à Casteau, près de Mons.

Quelque 87 millions d'euros iront à la construction du nouveau bâtiment de la NCIA - dont l'Otan a décidé de concentrer les activités à La Haye, aux Pays-Bas, et à Mons - et trois aux frais de personnel, a-t-on précisé de source gouvernementale. Le Conseil des ministres avait décidé le 17 juillet dernier de scinder le projet unique NCIA et "New HQ SHAPE" en deux projets distincts.

La gestion et le suivi des deux projets ont été confiés au ministère de la Défense - qui fait déjà de même pour la construction du nouveau siège de l'Otan, un projet pharaonique de plus d'un milliard d'euros. Mais pour les nouveaux bâtiments à Casteau de la NCIA et pour le futur quartier général du Shape (New HQ SHAPE), "le Premier ministre reste ordonnateur des marchés et des paiements", a précisé le gouvernement dans un communiqué. "Le ministre de la Défense et le service public fédéral Chancellerie du Premier ministre rédigeront un protocole d'accord qui désignera la Défense comme centrale de marchés pour la réalisation du projet NCIA", ajoute le texte.

L'objectif est désormais de terminer les travaux de construction du bâtiment de la Nato Communications and Information Agency, destiné à abriter quelque 700 personnes, dont une partie en provenance de La Haye, en 2019, alors que l'inauguration était initialement prévue fin 2017.

Le Conseil des ministres a par ailleurs trouvé un accord pour offrir "une solution durable" à la section belge de l'école internationale du Shape, dont les 550 élèves sont actuellement hébergés dans des bâtiments provisoires. Le Premier ministre Charles Michel en informera le ministre-président de la fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, notamment à propos de la clé de répartition du financement entre les deux niveaux de pouvoir.