Les portillons rapportent 9 millions d’euros à la Stib

Depuis qu’ils ont été installés dans le métro et pré-métro bruxellois, les portillons d’accès aux quais rapportent chaque année près de 9 millions d’euros en plus à la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib). C’est ce qu’a indiqué le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A), en réponse à une question écrite du député régional Jef Van Damme (SP.A).

D’après la société publique des transports bruxellois, la mise en place des portillons d’accès aux quais - qui visent notamment à lutter contre les resquilleurs qui voyagent sans titre de transport - a permis à la Stib de récupérer quelque 8,75 millions d'euros en plus chaque année.

Selon le député Jef Van Damme, il s'agit même là d'une estimation minimaliste qui ne tient compte que de la vente supplémentaire des cartes de voyages dans les stations équipées de portillons. Confrontés aux portillons, de nombreux voyageurs se replient en effet vers l'achat de trajets à l'unité, repoussant à plus tard le choix d'un abonnement.

Or, les ventes d'abonnement n'ont pas encore été comptabilisées dans les chiffres communiqués par le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet.

Par ailleurs, selon une étude de la Stib, il apparait que le nombre d'incidents avec des agressions verbales ou physiques est moins important dans les stations équipées de portillons.

© Reporters / Michel Gouverneur