La présence de militaires en rue prolongée d'un mois

Le conseil des ministres a approuvé mercredi le maintien de militaires sur le terrain pour assurer la surveillance de certains sites et de certaines institutions. La décision s'applique pour un mois à partir du 20 décembre et porte sur le déploiement d'un maximum de 700 soldats.

L'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) effectuera une nouvelle évaluation globale de la menace en vue de préparer les travaux du Comité stratégique du renseignement et de la sécurité.

Lors du passage au niveau d'alerte 4 du fait d'une menace terroriste "sérieuse et imminente", le nombre de militaires déployés en rue était passé à quelque 1.250.

Paul Van Tigchelt, nouveau patron de l'OCAM

L'OCAM, l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace a un nouveau patron. Il s'agit de Paul Van Tigchelt. Il succédera dès le 1er janvier à André Vandoren qui était à la tête de l'OCAM depuis 2008.

Le mandat d'André Vandoren courrait jusqu'à la fin 2016 mais ce dernier avait décidé d'anticiper son départ, invoquant des "raisons personnelles". Âgé de 65 ans, il retournera un an au parquet général de Bruxelles, avant de partir en retraite.

Son successeur provient du parquet général d'Anvers. Auparavant, Paul Van Tigchelt était magistrat détaché au sein du SPF Intérieur et a également été, jusqu'en 2008, chef de cabinet adjoint de l'ancien ministre de l'Intérieur Patrick Dewael (Open VLD).