Les militaires apprécient les marques d’attention de la population

Un sandwich, une tasse de café ou simplement un salut amical, les militaires qui patrouillent en rue pour assurer la sécurité des lieux sensibles en raison de la menace terroriste reçoivent de plus en plus de petites attentions de la part de la population. "C’est un encouragement supplémentaire durant cette période de fêtes", déclare le syndicat SLFP-Défense.

Des militaires qui patrouillent en rue, c’est presque devenu une image familière aujourd'hui. "Au début le sujet avait provoqué pas mal de polémique" se souvient le président du syndicat libre Edwin Lauwereins. "A présent c’est comme si nous avions toujours été là et les gens semblent contents de notre présence".

Pour preuve que la population semble apprécier la présence de militaires dans la rue, il y a tous ces petits gestes d’attention que les soldats reçoivent. Une tasse de café ou des pralines, ce n'est pas rare.

"J’ai par exemple entendu l'histoire de cet épicier très satisfait de la présence de militaires près de son commerce car depuis il n’y a plus aucun vols à l’étalage. Pour le remercier l’épicier a offert aux militaires un petit déjeuner. "C’est assez remarquable" estime Edwin Lauwereins.

D’ailleurs les militaires apprécient beaucoup ces petits gestes. "Ils sont absolument ravis et fiers lorsque les gens les saluent. C’est un stimulant en plus pour ceux qui travaillent pendant les fêtes".

Le syndicat estime que le fait de recevoir quelque chose à boire ou à manger ne représente pas un problème de sécurité. "Tout dépend évidemment des instructions que les militaires ont reçues, à certains endroits bien sûr les consignes sont plus strictes".

Le militaire faisant du shopping n’a pas été suspendu

De très nombreuses personnes ont réagi sur les réseaux sociaux pour soutenir le militaire photographié un sac d’un magasin à la main alors qu’il était en opération. Le cliché avait été pris dimanche passé à proximité de la Rue Neuve et cette image a très vite fait le buzz.

Certains journaux ont affirmé que le militaire avait été suspendu de ses fonctions. La Défense a publié un communiqué sur sa page Facebook, jeudi, en affirmant que "le militaire en question avait été provisoirement remis à disposition de son unité et non suspendu de la Défense. Dès que la procédure interne sera terminée, le militaire pourra éventuellement réintégrer l’opération et mener sa mission de sécurité" ajoute encore le communiqué de la Défense.