Pour la première fois la Belgique atteint la norme européenne de particules fines

En 2015, la Belgique a réussi à atteindre la norme européenne fixée pour les particules fines sur tout son territoire, une première depuis 1997, rapporte samedi De Morgen sur base d'informations fournies par la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine).

Les normes européennes indiquent notamment que la concentration journalière des particules fines PM10 (50 µg/m3) ne peut être dépassée plus de 35 jours par an. L'an dernier, Bruxelles et la Flandre y étaient parvenues, à présent la Wallonie y est parvenue également.

Les réglementations et les conditions météorologiques favorables de cette année ont permis d'atteindre ces bons résultats. "Il est toujours difficile d’estimer quel est l’impact des conditions météo et quel est celui des règles qui ont été adoptées" déclare Frans Fierens de Celine. "Il est évident que dans notre pays les deux facteurs ont eu un effet positif l'an dernier".

Ces dernières années, des règles ont été systématiquement introduites dans notre pays afin de faire baisser la quantité de particules fines présentes dans l'air.

Comme l'obligation d'appliquer des filtres à particules sur les véhicules diesel dans le secteur du transport, des normes de plus en plus strictes pour les appareils de chauffage ou encore des processus de production plus propres dans l'agriculture et l'industrie.

"Ne pas se réjouir trop vite"

Ces résultats ne signifient pas que tout va bien. Tout n'est pas rose pour autant. "Nous ne devons pas nous réjouir trop vite," explique Katrien De Smet de la "Vlaamse Milieumaatschappij".

"Nous constatons que la plus grande partie des concentrations de polluants atmosphériques diminue, mais nous pouvons certainement encore la faire baisser d'un cran. Nous remarquons que la part de la pollution des ménages augmente car les familles utilisent toujours plus la voiture".