Moniteur belge : moins de pages publiées qu’en 2014

Au cours de l’année qui s’achève, le Moniteur belge a publié quelque 82.000 pages. C’est 25.000 pages de moins qu’en 2014, qui fut une année record. 2015 aura probablement été une année de transition après les transferts de compétences vers les Régions et communautés. Le Moniteur est la source officielle intégrale en matière de législation belge.

Chaque jour les lois, décrets, arrêtés, traités, nominations et arrêts de la juridiction belge sont publiés au Moniteur belge. Depuis 2003, il est encore uniquement disponible en version digitale. La version papier a été supprimée à ce moment-là. Tous les Belges sont censés connaître ce qui a été publié au Moniteur.

Cette année qui s’achève, le Moniteur belge aura publié quelque 82.000 pages, soit 25.000 de moins qu'en 2014, qui fut une année record. "Il s'agit probablement d'une année de transition", estime Wilfried Verrezen, conseiller à la direction du Moniteur belge. Il n'y a donc pas de nouveau record pour cette 185e année de parution du Moniteur belge, qui rassemble les textes officiels de l'ensemble des gouvernements et parlements du pays.

Après trois années marquées par des records, dont plus de 100.000 pages en 2013 et 2014, le nombre de pages publiées cette année a diminué d'un quart. Une des explications avancées par Wilfried Verrezen est que 2015 a été une année de transition après les transferts de compétences vers les communautés et les Régions, dans le cadre de la 6e réforme de l'Etat belge.

"Dans le passé, le volume du Moniteur a toujours augmenté après chaque importante réforme de l'Etat. Peut-être que les Communautés et les Régions n'ont pas encore pris toutes les mesures concernant leurs nouvelles compétences", estime Verrezen. Cette hypothèse sera à vérifier l'an prochain.