2015 dans le top 5 des années les plus chaudes

Avec une température moyenne de plus de 9°C, le mois de décembre historiquement doux a propulsé 2015 dans le top 5 des années les plus chaudes depuis 1833. Ce fut une année particulièrement ensoleillée, mais aussi assez venteuse, indiquent les relevés de l’Institut royal de météorologie.

L’année 2015 ne se sera terminée sur aucun record absolu en matière de météorologie pour la Belgique. Mais elle restera néanmoins dans les annales comme la quatrième année la plus chaude depuis le début des relevés en 1833.

Cette "performance" est essentiellement due à un mois de décembre historiquement doux. Avec une température moyenne de 9,6 °C, décembre 2015 a en effet battu tous les records, selon des chiffres livrés ce vendredi par l'Institut royal météorologique (IRM).

La température moyenne en Belgique au cours de l'année écoulée s'établit à 11,3 °C, soit un peu plus que la moyenne (10,5) et en deçà du record constaté en 2014 (11,9).

"Le fait que 2015 se classe dans le top 5 des années les plus chaudes est exclusivement dû aux mois de novembre et décembre", explique le météorologiste David Dehenauw. "Entre janvier et fin octobre, les températures moyennes ont été normales, mais avec ces mois de novembre et décembre historiquement chauds, cette température moyenne annuelle a alors sensiblement augmenté".

Frank Deboosere, le Monsieur Météo de la VRT, constatait également que 2015 aura été une année particulièrement venteuse. "Ce qui est bon pour la production d'énergie durable", soulignait-il. Il faut remonter à 1990 pour trouver une année où le vent s’est manifesté encore davantage.

Kurt Desplenter