De Lijn a transporté 10% de fêtards en moins

La société régionale flamande de transport en commun De Lijn annonce ce vendredi avoir transporté quelque 166.000 passagers pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, soit 10% de moins que l’an passé. En cause, sans doute, l’annulation du feu d’artifice à Bruxelles et la menace terroriste accrue dans l'ensemble du pays.

C’est surtout dans le Brabant flamand que la différence avec la Saint-Sylvestre 2014 s’est fait sentir. La société De Lijn y a transporté 17.200 passagers dans la nuit de jeudi à vendredi, soit près de 5.000 en moins (-22%) que l’an dernier. La cause principale en est, vraisemblablement, l’annulation du feu d’artifice à Bruxelles. "C’est en effet sur la ligne 128 vers la capitale que le nombre de passagers transportés à la Saint-Sylvestre a le plus baissé", précise De Lijn.

En province anversoise, la société régionale a également transporté moins de fêtards que fin 2014 : une diminution de 10% est notée, pour un total de 115.000 passagers. Pour l’ensemble de la Flandre occidentale, la baisse est de 20%, pour un total de 15.000 voyageurs transportés.

De Lijn avance comme explication possible la menace terroriste accrue dans le pays. Beaucoup de citoyens auront peut-être choisi un autre endroit pour fêter. En Flandre orientale et au Limbourg, la société régionale a par contre transporté davantage de monde que l’an dernier - respectivement 14.900 et 3.800 personnes au total.

Le transport nocturne a été assuré chez De Lijn par 350 chauffeurs bénévoles, qui ont conduit 250 véhicules sur 130 lignes différentes. La société régionale proposait ce service spécial de Nouvel An pour la 28e année consécutive.