La Bulgarie a la cote auprès des vacanciers belges

Quelles sont les destinations de vacances des Belges en 2016 ? La montée du terrorisme a-t-elle un grand impact sur le choix des pays à visiter ? D’après les premières tendances enregistrées par les tour-opérateurs, l’Espagne reste un lieu de détente très prisé. Cette année, les réservations pour la Bulgarie sont également à la hausse, tout comme les voyages lointains.

Selon les premiers chiffres des tours-opérateurs, l’Espagne et les Iles Canaries ont toujours autant la cote auprès des Belges. Les autres destinations de vacances appréciées sont l’Italie, le Portugal, la France et… la Bulgarie, qui semble profiter de l’effet négatif des actes terroristes sur des pays tels que la Tunisie.

"Le profil de la Bulgarie se rapproche fort de celui de la Tunisie. La destination se trouve en outre à 2 heures de vol, et compte surtout des hôtels 4 étoiles et all inclusive. Les gens s’y retrouvent donc", explique Hans Vanhaelemeesch de Jetair. "On n’entend rien de négatif au sujet de la Bulgarie qui bénéficie aussi d’un bon rapport qualité-prix", ajoute Sophie Callewaert de Sunweb.

Selon Koen Van den Bosch, porte-parole de Thomas Cook, la tendance concernerait même toute l’Europe de l’est. "La Bulgarie, mais aussi la Hongrie, la Croatie et la Macédoine se portent bien. On y trouvait déjà culture et nature, et désormais ces pays sont également mieux desservis, aussi bien au niveau des vols que de l’infrastructure".

Les pays lointains ont également la cote cette année. Les destinations les plus prisées sont Cuba, le Cap Vert, les Caraïbes, le Canada et les Etats-Unis. En Asie, la Thaïlande et le Sri-Lanka sont les plus populaires.

Notons que malgré la situation, les réservations vers la Tunisie ont doucement repris. "Les Belges qui sont fans de ce pays ne se laissent pas facilement effrayer", souligne Koen Van den Bosch. En Egypte, les touristes continuent de se rendre dans certaines stations balnéaires telles que Hurghada et Marsa Alam. Et si la Turquie connait actuellement une baisse des réservations, les tour-opérateurs estiment que la tendance devrait s’améliorer dès l’arrivée du printemps.