Les Belges voyageant hors espace Schengen davantage contrôlés

A Brussels Airport, les Belges voyageant en avion vers ou depuis des destinations non européennes seront bientôt soumis à des contrôles plus stricts. C’est en tous cas ce que souhaite le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), qui annonçait il y a quelques jours l’augmentation du nombre de postes de contrôle frontalier autorisés à l’aéroport de Zaventem.

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (photo) rencontrera ses collègues européens lundi et les appellera à travailler sur cette question, indiquent de samedi les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws,

Actuellement, seuls les citoyens non européens arrivant à Zaventem de destinations situées en dehors de l'espace Schengen - soit plus ou moins en dehors de l'Europe - sont systématiquement contrôlés. Les Européens sont eux soumis à des contrôles de façon beaucoup plus sporadique. Les Belges y échappent donc la plupart du temps.

En contrôlant systématiquement tous les voyageurs, Jan Jambon souhaite pouvoir mieux lutter contre les combattants en Syrie revenant ou se rendant en Belgique, mais également pouvoir appréhender d'autres criminels.

Le nombre de postes de contrôle frontalier automatisés à l’aéroport international de Zaventem va passer de 6 à 24 d'ici le mois de mars. Ces nouveaux portiques permettront de vérifier automatiquement chaque jour l'identité de 46.080 citoyens.