Les recherches de l’adolescent disparu à Tihange continuent

Interrompues dimanche à la tombée de la nuit, les opérations de recherche du jeune Antoine (12 ans), emporté samedi après-midi lors d’inondations subites à Tihange (province de Liège), reprennent ce lundi matin, avec la police, les pompiers, l’armée et la Cellule Disparitions de la police fédérale. Celle-ci est dirigée par Alain Remue, qui indiquait qu’il y a maintenant encore peu d’espoir de retrouver l’enfant vivant.

Vers 10h, les opérations de recherche de l’adolescent emporté par les eaux samedi après-midi devaient reprendre ce lundi, avec les policiers et pompiers de la zone, qui seront rejoints en fin de matinée par l'armée.

La Cellule Disparitions de la police fédérale, menée par le commissaire Alain Remue, a pris la direction des opérations de recherche. Toutes les zones de police, allant de Huy jusqu'à la frontière néerlandaise, seront avisées.

L'hélicoptère de la police fédérale devra pour sa part, lors de toute mission qu'il devra accomplir dans la région, repasser au-dessus de la Meuse en utilisant sa caméra thermique en vue de retrouver Antoine. Tous les agents des ponts-barrages ont eux aussi été avisés.

Ce lundi matin, deux bateaux de l'armée et leurs équipages respectifs, une ambulance militaire, un officier de liaison et son véhicule du 4e génie seront opérationnels et travailleront en lien direct avec la Cellule Disparitions.