Moins de paiements illégaux pour l’achat d’or et de tabac

Les enquêtes du ministère à l’Economie indiquent que les secteurs du tabac et de l’or voient une baisse du nombre de transactions illégales en espèces. Ils suivent progressivement mieux les règles, précise un communiqué ce lundi. Le ministère à l’Economie a cependant encore mis au jour 2,3 millions d’euros de paiements cash illégaux.

Les résultats d’une nouvelle enquête ont montré que les secteurs du tabac et de l’or suivent davantage les règles: 21,6% des commerçants de tabac, contre 50% en 2014, et 13 % des négociants en or, contre 38% en 2013, ne respectent cependant pas encore les limitations dans ce domaine. Au total, le service public fédéral Economie a mis au jour 2,3 millions d'euros de paiements illégaux en espèces.

En 2015, le SPF Economie a concentré ses contrôles à propos des paiements illégaux dans les commerces sur les seuls secteurs des commerces de tabac et des négociants en or.

Pendant le premier semestre de l’an dernier, le service Economie a contrôlé 213 petits commerçants de tabac: 1 sur 5 (soit 21,6%) payait ses fournisseurs avec trop d'argent en liquide. La moitié des infractions ont été constatées dans les "tabac shops" près de la frontière française et à la Côte belge.

Entre janvier et mai 2015, le SPF Economie a contrôlé 106 négociants en or et bijoutiers. Seuls 14 commerçants (soit 13,2%) ont enfreint la limitation sur le paiement en espèces.

Tout bien ou ensemble de biens dont le prix de vente dépasse 3.000 euros ne peut plus être payé en espèces depuis le 1er janvier dernier, afin de lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent.

Les plus consultés