Cinq autres tunnels ont besoin d’une intervention

Sur base des résultats d’un rapport sur l’état de l’ensemble des tunnels routiers de la capitale, le gouvernement bruxellois a décidé ce jeudi de les maintenir tous ouverts, à l’exception du tunnel Stéphanie qui est fermé depuis quelques jours pour raison de sécurité. Les tunnels Montgomery, Georges-Henri, Trône, Tervuren et Reyers nécessitent également une rénovation importante. Dans l’attente d’un plan global pluriannuel d’investissement, ils subiront des interventions à court terme.

Pour le tunnel Stéphanie, l'option d'une réouverture moyennant des conditions de sécurisation reste sur la table du gouvernement bruxellois. La décision, en ce qui concerne les autres tunnels, se fonde sur l'avis de Bruxelles Mobilité - l’administration de la Région Capitale chargée des équipements, infrastructures et déplacements - qui a estimé, d'après les constats de ce rapport, qu'à l'exception du tunnel Stéphanie, le risque présent est "suffisamment maîtrisé que pour pouvoir maintenir les tunnels ouverts". C’est ce qu’a indiqué le gouvernement de Rudi Vervoort, à l'issue de sa réunion, jeudi matin.

Ce rapport a également formulé une série de recommandations techniques à court terme, sans attendre l'élaboration d'un plan d'investissement pluriannuel global, pour les tunnels bruxellois Montgomery, Georges-Henri, Trône, Tervuren et Reyers où des interventions à court terme seront effectuées dans les prochains jours et semaines.

Le ministre de la Mobilité et des Travaux Publics, Pascal Smet (SP.A), a été chargé de déposer au gouvernement bruxellois un plan d'investissements pluriannuel actualisé, qui intègre les recommandations des différents rapports. Il sera réalisé pour le mois de mars 2016, avec un échéancier des travaux.