Victoire de Genk, du Standard, de Charleroi et de Zulte Waregem

Genk s'est imposé samedi à la Cristal Arena face à Courtrai lors de la 24e journée de Jupiler Pro League (1-0). Le Standard a évité le piège à l'OHL en s'imposant 0-2. Charleroi s'est imposé 3-2 face à Malines et Zulte Waregem a battu la lanterne rouge Westerlo 1-2.

Genk a assuré l'essentiel samedi soir contre les Courtraisiens. Dans une première mi-temps où les "Kerels" n'ont pas cadré une seule frappe, les hommes de Peters Maes ont pris l'avance à la 21e grâce à Christian Kabasele. Une avance que Genk aurait pu perdre dans les dix dernières minutes lorsque Wim Smet a sifflé un penalty en faveur de Courtrai. Mais Elohim Rolland a vu son faible tir capté par Marco Bizot (81e).

Ces trois points permettent aux Limbourgeois de repasser devant le Standard et Charleroi, vainqueurs plus tôt dans la soirée. Genk conserve la précieuse 6e position avec 35 points, une longueur devant le duo wallon (34 pts). L'équipe de Johan Walem est 10e (28 pts).

Victoire renversante de Charleroi face à Malines (3-2)

Mené 0-2, Charleroi s'est imposé 3-2 face à Malines, samedi au Mambourg lors de la 24e journée de Jupiler Pro League et conserve ses chances d'accession en play-off I. Le but de la victoire a été marqué à la 88e par Cristian Benavente, formé au Real Madrid et fraîchement arrivé au Sporting.

Malines a pris le meilleur départ en marquant à deux reprises en début de match. Nicolas Verdier a trompé Nicolas Penneteau d'une frappe lointaine, déviée par Martos (0-1, 14e). Dix minutes plus tard, le "Kavé" a fait le break sur un penalty de Tim Matthys (0-2, 24e). La réaction des "Zèbres" ne s'est pas fait attendre. Sur un coup franc de Ninis, Jérémy Perbet a dévié le ballon dans le but de Gillet (1-2, 30e).

En deuxième mi-temps, les Carolos se sont longtemps cassé les dents sur une défense malinoise regroupée et un très bon Jean-François Gillet. Il aura fallu un centre direct d'Amara Baby dans le but malinois pour redonner espoir à Felice Mazzu et les siens (2-2, 82e). Dominateur, Charleroi va finalement être récompensé de ses efforts. Cristian Benavente a donné la victoire aux siens d'une belle balle piquée devant Gillet (3-2, 88e), marquant son premier but avec ses nouvelles couleurs.

Zulte Waregem s’impose à Westerlo

L'autre rencontre de 20h opposait Westerlo à Zulte Waregem.

L'équipe de Francky Dury, qui restait sur deux matches sans victoire, s'est remis sur les bons rails en s'imposant 1-2 chez la lanterne rouge.

Ce sont pourtant les hommes de Bob Peeters qui ont ouvert le score via Mitch Apau, sur un beau une-deux avec Benjamin De Ceulaer (1-0, 34e).

En seconde mi-temps, le Essevee a renversé la vapeur en l'espace d'un quart d'heure. Sur un coup franc de Bryan Verboom, Abdou Diallo a égalisé d'un envoi depuis le deuxième poteau (1-1, 53e). Six minutes plus tard, une frappe du gauche d'Henrik Dalsgaard a trompé Koen Vanlangendonck via son poteau (1-2, 59e).

Le Standaard s’impose à OH Louvain 0-2

Le premier but ne s'est pas fait attendre puisque Mathieu Dossevi a trouvé la lucarne de Rudy Riou dès la 3e minute.

OHL n'accusa aucunement le coup et faisait largement jeu égal avec son adversaire sur une pelouse gorgée d'eau, même si Víctor Valdés n'était pas spécialement sollicité.

Très attendue, sa première véritable intervention devant Kenneth Houdret, isolé par Yohan Croizet, s'avéra décisive (21e). D'autant que le Standard allait doubler le score 4 minutes plus tard, Dossevi récupérant un ballon galvaudé par Flavien Le Postollec qu'il offrit à Gabriel Boschilia. Et comme la finition fait visiblement partie des qualités du pauliste, Riou dut à nouveau s'incliner (0-2, 25e).

Le moral des louvanistes était cette fois touché, même s'ils tentèrent malgré tout mais en vain, de réduire le score avant le repos.
Jonathan Legaer doubla Dossevi à la reprise.

Valdés eut cette fois tout de suite l'occasion de se montrer déterminant face à Croizet.Un but rapide d'OHL en début de mi-temps aurait en effet pu tout changer. L'ancien blaugrana réduisit encore fort bien l'angle devant Jordan Remacle qui s'était un peu trop déporté (66e). Et il reçut aussi un carton jaune de Jonathan Lardot pour avoir gagné du temps (84e).