Wout van Aert champion du monde de cyclo-cross

Wout van Aert est devenu champion du monde de cyclo-cross chez les élites, dimanche à Heusden-Zolder. Au panache, le coureur de 21 ans, un moment en difficulté suite à un incident de course, a devancé le Néerlandais Lars van der Haar, qu'il a distancé dans le dernier kilomètre. Kevin Pauwels a pris la médaille de bronze, devant Sven Nys, 4e du dernier Mondial de sa carrière. Le grand favori néerlandais Mathieu van der Poel, impliqué dans l'incident avec Van Aert, s'est classé 5e.

Peu après le départ, les trois hommes en forme, van Aert, van der Poel en van der Haar, se sont dégagés, avant de se relâcher quelque peu et autoriser le retour de Sweeck, Simunek, Nys, Kevin Pauwels et Tom Meeusen.

Dans le 4e tour, Nys profita même d'une courte période d'observation pour prendre quelques mètres d'avance devant un public en délire.

La course au maillot arc-en-ciel s'est jouée lorsque le grand favori, le Néerlandais Mathieu van der Poel a été victime d'une glissade sans gravité peu après la mi-course, mais son pied s'est retrouvé coincé dans la roue avant de l'un de ses principaux outsiders, le Belge van Aert.

Van der Haar en a profité pour produire son effort et s'échapper du groupe des principaux prétendants à la victoire. Si dans l'avant-dernier tour van Aert a réussi à combler le trou de trente secondes sur van der Haar, van der Poel n'a jamais revu les deux hommes de tête.

"Je suis déçu, j'étais ici pour gagner mais j'ai commis une erreur qui coûte cher", a déclaré le fils de l'ancien coureur cycliste Adrie van der Poel et petit-fils de Raymond Poulidor.

A l'avant, le champion de Belgique en titre a fini par lâcher son dernier concurrent pour le titre dans la dernière montée, conservant quelques secondes d'avance sur van der Haar sur la ligne finale.

Van Aert, déjà vainqueur de la Coupe du monde de la spécialité, succède au palmarès des championnat à van der Poel pour inscrire son deuxième titre mondial toutes catégories confondues - après le titre Espoirs en 2014 - et le 28e sacre de la Belgique chez les élites.

La dernière victoire belge aux Mondiaux datait de 2013, avec Sven Nys à Louisville.