Le graphiste belge retire sa plainte contre le logo de Tokyo 2020

Le graphiste liégeois Olivier Debie et sa société Debie Graphic se sont désistés ce mardi de leur action introduite devant le tribunal des référés de Liège pour plagiat contre le Comité international olympique (CIO). Ce dernier a en effet annoncé qu’il n’utiliserait plus pour les Jeux de 2020 le logo du Japonais Kenjiro Sano qui ressemblait trop au logo créé par Debie pour le Théâtre de Liège (photo).

Le graphiste liégeois avait initialement déposé plainte pour plagiat contre le Comité international olympique (CIO). Il reprochait à son confrère japonais Kenjiro Sano d'avoir copié le logo qu’il a créé pour le Théâtre de Liège, pour concevoir le logo des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le Théâtre de Liège avait déjà décidé d'abandonner les poursuites depuis que le CIO avait annoncé cesser l'utilisation du logo controversé. A la veille de l'audience en référé, Olivier Debie (photo) avait confirmé qu'il renonçait à son action, considérant qu'il avait "suffisamment gagné" vis-à-vis de l'opinion internationale.

Ce mardi matin, le juge Philippe Glaude a pris acte du désistement d'action d'Olivier Debie et de sa société contre le CIO. Il n'y a pas eu de débats lors de cette audience.

Sophie Kip