Syrie : la Belgique libèrera 75 millions d’euros

A la Conférence internationale des donateurs pour la Syrie, qui se tient ce jeudi à Londres, le Premier ministre Charles Michel (MR) a annoncé que la Belgique s’engage à libérer 75 millions d’euros en 2016 et 2017. Ces fonds sont surtout destinés aux initiatives encourageant les réfugiés à rester dans les pays voisins de la Syrie.
AFP or licensors

La conférence des pays donateurs est présidée par la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Norvège, le Kuweit et les Nations Unies. Ces pays espèrent pouvoir rassembler 9 milliards d’euros pour aider 13,5 millions de Syriens fragiles et déplacés dans leur propre pays et 4,4 millions de réfugiés syriens dans les pays voisins.

La Belgique, pour sa part, s'est engagée ce jeudi à libérer 75 millions d'euros, a annoncé le Premier ministre Charles Michel à Londres. Ce montant couvrira les années 2016 et 2017 et soutiendra les organisations humanitaires internationales engagées dans la région sous la bannière des Nations Unies.

La somme sera plus particulièrement consacrée aux initiatives encourageant les réfugiés à rester dans les régions qui se trouvent près de chez eux et favorisant des conditions de vie dignes. "Nous passons par l'organisation des Nations Unies pour être sûrs que l'argent soit utilisé au bénéfice des réfugiés", a expliqué Charles Michel.

Le Premier ministre a rappelé l'importance de trouver une solution durable au conflit syrien en passant par le dialogue politique. Grâce à l'investissement humanitaire dans la région, il espère que le flux de réfugiés en direction de l'Europe sera réduit. Selon le ministre belge de la Coopération, Alexander De Croo (Open VLD), le budget humanitaire atteindra cette année 170 millions d'euros. Un montant qui n'a jamais été aussi élevé.