'Act4Work' inspire les jeunes chômeurs bruxellois

L’Office régional bruxellois de l’emploi, Actiris, lance sa nouvelle campagne "Act4Work" via des affiches aux graffitis, du rap et les médias sociaux pour motiver les jeunes à la recherche d’un emploi. Cela reste nécessaire, bien que le nombre de jeunes demandeurs d’emploi dans la Région capitale soit actuellement à son niveau le plus bas en 24 ans.
ImageGlobe

Le nombre de jeunes demandeurs d'emploi à Bruxelles - actuellement 11.500 - est au plus bas depuis 1992, indiquait l’Office bruxellois de l’emploi Actiris ce vendredi, à l'occasion du lancement de sa nouvelle campagne "Act4Work".

En janvier, Actiris a noté 1.387 jeunes demandeurs d'emploi en moins par rapport à janvier 2015. A cette période, le chômage des jeunes se situait à 28,4%, contre 26,7% en janvier 2016. Sur base annuelle, il a diminué de 10,7%.

"Nous remarquons que le chômage des jeunes chute depuis déjà deux ans et demi. C'est très positif (...) Mais en janvier, 20% de ces diminutions sont à attribuer aux jeunes qui ont perdu leurs allocations, et qui ne sont donc plus comptabilisés dans les chiffres", nuance Sarah Thomas, porte-parole d'Actiris.

Mobiliser les jeunes pour un emploi

La campagne Act4Work a pour but, au travers de l'histoire de cinq jeunes (Mehdi, Greta, Marie, Julien et Iannis), d'inspirer les jeunes pour leur recherche d'emploi. "Nous pouvons nous mettre à la place des jeunes et parler en leur nom, les encourager à s'inscrire en leur expliquant que nous étions aussi avant à la recherche d'un emploi et que nous en avons trouvé, que c'est donc possible", a témoigné Marie Frenay, qui a trouvé du travail il y a deux semaines.

Actiris mise sur les nouveaux supports et la technologie. "Notre communication était trop traditionnelle, nous devons à présent être plus connectés à notre public. A côté des réseaux sociaux, la campagne se décline aussi via une action de street-art, avec un panneau destiné aux graffitis à la Bourse. Un véhicule circule également à Bruxelles, pour s'adresser directement aux jeunes de Molenbeek et Schaerbeek par exemple."

Les chiffres du chômage à Bruxelles suivent la même tendance en général. Quelque 100.471 personnes sont actuellement sans emploi en Région bruxelloise, soit 7.750 de moins (-7,2%) sur base annuelle. Le taux de chômage était de 18,3% fin janvier, contre encore 20,4% en janvier 2015.