Terroristes et militaires en tous genres au carnaval d’Alost

Les Alostois ont une nouvelle fois montré leur goût prononcé pour la caricature lors du 88e cortège du dimanche qui a mêlé, comme coutume, la bonne humeur et la satire inspirée par l’actualité – parfois dramatique – de ces derniers mois. La preuve en images.

Comme chaque année, le carnaval d’Alost a prouvé qu’il était maître de l’humour et de la satire. Pour cette 88e édition, le cortège a vu défiler une caravane de la Société de déménagement Bruxelles-Paris 'Abdeslam' ainsi que le café "Alah-Ak Bar". 

Nicolas Maeterlinck

Parmi les participants, on retrouvait également des terroristes et militaires en tous genres, ainsi qu’un pastiche de Femke Van Den Driessche et de son vélo(moteur) conçu par... Volkswagen.

Les spectateurs ont aussi pu voir défiler des caricatures du trio flamand K3, de Charles Michel et de ses ministres Didier Reynders et Maggie De Block. La chancelière allemande Angela Merkel et la crise grecque étaient également au menu du cortège, tout comme le prince Laurent et la reine Fabiola, dont l’héritage est parti au Congo.

En plus du traditionnel défilé des Gilles d'Alost, suivis par les géants de la ville et les différentes sociétés carnavalesques, l'événement est égayé chaque année par divers groupes "indépendants" qui, avec de petits moyens, détournent différents sujets d'actualité pour le plus grand plaisir du public.

Au total, près de 4.000 personnes déguisées ont pris part au défilé qui s’étendait sur 6 kilomètres. Comme le veut la tradition, le cortège a été ouvert par le prince du carnaval. Cette année, c’est Dennis De Wolf qui a eu cet honneur.