Le FC Bruges bat à nouveau La Gantoise et prend la tête du championnat

Le Club de Bruges s'est imposé face à La Gantoise (1-0) dimanche au stade Jan Breydel, lors de la 25e journée de Jupiler Pro League. Grâce à un but de Lior Refaelov sur pénalty (59e), les Brugeois de Michel Preud'homme sont maintenant les nouveaux leaders du championnat de Belgique.

Après avoir éliminé en milieu de semaine La Gantoise en demi-finale de Coupe de Belgique, le Club de Bruges avait l'occasion de prendre la tête du championnat en cas de victoire. Pour ce faire, Michel Preud'homme a décidé d'aligner Abdoulaye Diaby en pointe de l'attaque.

Côté gantois, Mbark Boussoufa est absent de la feuille de match. A noter que samedi soir, le Jan Breydel a été vandalisé par des individus ayant pénétré illégalement dans l'enceinte du stade. Des inscriptions anti-brugeoises ont été retrouvées sur les murs de la tribune Nord.

En première mi-temps, le Club de Bruges s'est montré plus dangereux que son adversaire avec des tentatives signées De Bock (12e), Vormer (17e) et Diaby (42e). En seconde période, ce sont les "Blauw en Zwart" qui ont méritoirement ouvert le score sur un pénalty provoqué par José Izquierdo. L'Israelien Lior Refaelov s'est chargé de la transformation (59e).

Après deux occasions concrètes pour les Brugeois par Izquierdo (62e) et Vanaken (66e), l'équipe d'Hein Vanhaezebrouck a bien failli revenir au score. Sur un centre de Milicevic, Nana Asare a tiré sur Butelle avant de trouver la tête de De Bock sur la ligne (69e). En fin de rencontre, le Club a loupé l'occasion de tuer le match quand Jelle Vossen, parti en contre, a raté son duel face à Matz Sels.

Au classement, cette victoire permet à Bruges (52 pts) de prendre la tête du championnat à la faveur de La Gantoise (52 pts), grâce à son plus grand nombre de victoires (17 contre 15). Anderlecht est troisième avec 48 unités.

Ostende s'impose à Lokeren (0-1)

Le match de clôture de la 25e journée de la Jupiler Pro League a permis à Ostende de mettre un terme à une série de 4 matches sans victoire (2 points sur 12). Les Kustboys se sont imposés à Lokeren grâce à un but de Andile Jali (83e). Au classement, Ostende (43 points) est 4e avec 6 points d'avance sur le 7e. Lokeren (28 points), qui n'a pas encore gagné en 2016, occupe la 11e position avec cinq unités d'avance sur le duo Mouscron-Westerlo.

A l'exception d'une belle anticipation d'Ayanda Patosi (2e), Lokeren s'est montré frileux au coup d'envoi. N'ayant pas le choix, Ostende a pris en charge l'animation de la rencontre. Bien lancé par Antonio Milic, Kevin Vandendriessche s'est retrouvé en bonne position mais n'a pas tirer profit de la situation (6e). Comme les Côtiers étaient hésitants, il a fallu patienter pour voir le premier véritable tir décoché par Joseph Akpala (17e). Pendant une longue période, les échanges sont restés concentrés au niveau de la ligne médiane. La rencontre aurait pu être boostée quand M. Joeri Van de Velde a accordé un penalty pour une faute de main de David Rozehnal (35e). Mais après de nombreuses palabres et deux cartons jaunes pour les Ostendais Didier Ovono (36e) et Knowlegde Musona (37e), Jaja a frappé le mauvais côté du poteau (37e). Une erreur parmi la nuée comptablisée en première période.

Le manque de précision ne s'est pas estompé à la reprise. L'opportuniste Hamdi Harbaoui a lancé un pétard mouillé en direction d'Ovono (46e) et Lewis Enoh a carrément envoyé le ballon derrière le but ostendais (48e). Sur une action personnelle, Jaja a quand même donné du souci au gardien des Ostendais (53e). Le fait de match le plus ennuyeux allait arriver pour Ovono: blessé dans un contact avec Denis Odoi (54e), le Gabonais a dû laisser sa place à Wouter Biebauw (68e). Ostende a relancé la machine avec Musona, qui a alerté Davino Verhulst à deux reprises (75e, 78e). Le gardien waeslandien n'a toutefois pas eu droit au chapitre quand Jali (83e) a inscrit l'unique but de la rencontre (0-1).

Saint-Trond s’impose au Standard

Le Standard s'est incliné contre Saint-Trond dimanche (1-2) au stade Maurice Dufrasne dans le cadre de la 25e journée de Jupiler Pro League. Un doublé de Nick Proschwitz (43e et 60e) a répondu à l'ouverture du score d'Edmilson (21e). Le Standard fait la mauvaise opération du weekend dans la course aux play-off et pointe à la huitième place, à trois points de Zulte-Waregem et Charleroi, respectivement sixième et septième.

Ce match était l'occasion pour les supporters liégeois de voir pour la première fois à domicile le champion du monde Victor Valdés. Le Standard a très bien commencé la partie et a été récompensé par l'ouverture du score d'Edmilson. C'est Matthieu Dossevi qui, d'un dribble rapide, a éliminé son adversaire direct avant de centrer dans le petit rectangle pour Edmilson (1-0, 21e). Coupable d'un certain relâchement dans le troisième quart d'heure, le Standard a été rejoint. Sur un corner d'Allan, Victor Valdés n'est pas parvenu à se dégager, ce qui a permis à Erichot de tenter sa chance. Sur sa ligne, Santini a dégagé sur la tête de Nick Proschwitz, qui a marqué là un but cocasse (1-1, 43e).

Après un début de seconde mi-temps poussif de part et d'autre, les "Canaris" ont profité d'une erreur défensive de Réginal Goreux pour prendre l'avantage. Sur un long ballon, le défenseur liégeois s'est emmelé les pinceaux et a gêné Valdés. Nick Proschwitz, qui n'en demandait pas tant, a inscrit un doublé (1-2, 60e). Le Standard a ensuite poussé pendant trente minutes et s'est procuré plusieurs occasions par Tetteh (64e), Dossevi (68e), Trebel (74e) et Kosanovic (84e). Sur un bon centre d'Edmilson, Dossevi a trouvé le poteau de Dutoit (82e). En toute fin de match, William Dutoit a réalisé une parade décisive devant Scholz (90e+4).

Au classement, le Standard est huitième avec 34 points et accuse trois points de retard sur Zulte-Waregem et Charleroi (37 pts). La lutte pour les play-off s'annonce âpre jusqu'au bout de la phase régulière. Saint-Trond passe quant à lui à neuvième position (29 pts).

Partage entre Waasland et OHL

Waasland-Beveren et Oud-Heverlee Louvain se sont quittés sur un partage 2-2, samedi, dans un match de la 25e journée de la Jupiler Pro League mettant aux prises deux équipes en lutte pour le maintien. Westerlo, lanterne rouge, a arraché un point à Courtrai (1-1) et revient à la hauteur de Mouscron-Péruwelz, battu par Genk (0-1) dans l'après-midi.

Au Freethiel, Waasland-Beveren et OH Louvain, ont offert un match à rebondissements. Au coup d'envoi, les deux équipes se suivaient au classement: Waasland-Beveren (25 points) était treizième, Louvain (23 points) quatorzième, à égalité avec Mouscron-Péruwelz. Dès la 6e minute, Yohan Croizet donnait l'avantage à OHL. La tâche des Waaslandiens se compliquaient encore avec le rouge reçu par Laurent Jans pour une semelle sur Trossard. Zinho Gano égalisait en début de seconde période (46e).

Leandro Trossard redonnait rapidement l'avantage à Louvain (57e). Une joie de courte durée, car Siebe Schrijvers remettait définitivement les deux équipes à égalité (65e). Quelques minutes plus tard, Flavien Le Postollec écopait d'un deuxième jaune, rétablissant la parité numérique (72e).

Westerlo arrache un point à Courtrai

Dans l'autre rencontre, entre Courtrai et la lanterne rouge Westerlo tout s'est joué en seconde période. Elohim Rolland a donné l'avantage à Courtrai. Frédéric Gounongbe a répliqué à un quart d'heure de la fin.

Mouscron-Péruwelz, réduit à neuf, battu 0-1 par Genk

Mouscron-Péruwelz s'est incliné 0-1 face à Genk, samedi, lors de la 25e journée de la Jupiler Pro League. Thomas Buffel a inscrit le seul but de la rencontre (63e). Les 'Hurlus' ont terminé la rencontre à neuf suite aux exclusions d'Elimane Coulibaly (52e), dont c'était le premier match avec Mouscron, et Fejsal Mulic (74e).

Genk avait l'ambition de venger le 0-4 du match aller et de marquer des points dans la course aux playoffs I. Du côté de Mouscron-Péruwelz, Glen De Boeck faisait confiance à deux nouvelles recrues, Elimane Coulibaly et Jean-Charles Castelletto, prêtés respectivement par Ostende et le Club Bruges. Hormis une tentative de Kebano (15e) et une tête de Coulibaly (29e), la première période se déroulait sans réelles occasions.

Le deuxième acte était plus animé. Vagner devait se détendre pour détourner un coup-franc de Kebano (50e). Deux minutes plus tard, Coulibaly s'écroulait dans les seize mètres. L'arbitre Lardot estimait qu'il s'agissait d'une simulation et lui adressait un deuxième carton jaune. Pour ses débuts avec Mouscron-Péruwelz, Coulibaly laissait ses équipiers à dix. Malgré cela, les 'Hurlus' avaient l'occasion de prendre l'avantage, mais Peyre ne profitait pas d'une erreur de Bizot sur un corner. Genk ouvrait le score à la 63e minute. Un centre de Bailey était prolongé par Karelis pour Buffel, lequel trompait Vagner. À la 74e minute, Fejsal Mulic, monté au jeu à peine trois minutes plus tôt, était exclu pour un mauvais geste sur Kabasele. Mouscron-Péruwelz terminait la rencontre à neuf.

Genk, 38 points, grimpe en cinquième position, devant Zulte-Waregem (37) et Charleroi (34) qui s'affronteront en soirée (20h30). Mouscron-Péruwelz, avant-dernier avec 23 points, suivra attentivement les deux autres rencontres de la soirée (20h00), à savoir le déplacement de Westerlo (22 points), lanterne rouge, à Courtrai (28) et le duel entre Waasland-Beveren (25) et OH Louvain (23).

Charleroi s'impose sur le fil à Zulte Waregem 2-3

Charleroi a réussi une excellente opération en s'imposant 2-3, dans les arrêts de jeu, sur la pelouse de Zulte Waregem, samedi, dans le cadre de la 25e journée de la Jupiler Pro League. Auteur d'un but (70e) et d'un assist pour Dieumerci Ndongala (90e+3), le Péruvien Cristian Benavente, arrivé en janvier, a été l'homme du match. David Pollet avait ouvert le score (25e). Zulte Waregem est revenu dans le match à deux reprises, par Mbaye Leye (36e) et Mame Baba Thiam (90e). Les deux équipes se partagent la sixième place (37 points).
Dans la lutte pour les playoffs I, ces deux équipes étaient séparés de trois points au coup d'envoi.

Zulte Waregem prenait le meilleur départ, avec des occasions pour De Ridder (12e) et Cordaro (21e). Charleroi prenait les commandes à la 25e minute. Tainmont débordait sur la gauche et centrait, Pollet surgissait au premier poteau pour dévier le ballon dans le but. Une glissade de Saglik ouvrait la voie du but à Leye, lequel ne se privait pas de remettre les deux équipes à égalité (36e).

En seconde période, après une reprise de volée sur la transversale de Steve De Ridder (57e), Charleroi reprenait l'avantage. Sur les suites d'un beau mouvement collectif, le Péruvien Cristian Benavente, formé au Real Madrid, passait en revue la défense de Zulte Waregem avant de s'en aller tromper Steppe (70e). La fin de match était complètement folle.

À la 90e minute, Mame Baba Thiam égalisait d'une superbe frappe enroulée de l'entrée du rectangle. Charleroi trouvait néanmoins les ressources pour aller chercher les trois points. Benavente, qui avait offert la victoire contre Malines la semaine dernière (3-2), était à nouveau décisif, mais en tant que passeur cette fois. Il centrait de la droite, Ndongala, libre de tout marquage, reprenait victorieusement de la tête et offrait à Charleroi une victoire capitale dans la course aux playoffs I (90e+3).

Malines tient Anderlecht en échec

Le match d'ouverture de la 25e journée de la Jupiler Pro League s'est soldé vendredi par un partage entre Malines et Anderlecht (2-2). Les Anversois Mats Rits (11e) et Nicolas Verdier (73e) ont annulé les deux buts inscrits par l'Anderlechtois Frank Acheampong (18e, 70e). Au classement, Anderlecht reste 3e avec 48 points, 4 de moins que Gand et 1 que le Club Bruges, qui se rencontrent dimanche. Malines (27e points) occupe la 11e position.

Une semaine après Filip Djuricic et Rafael Galhardo, sur le banc cette fois, les nouveaux venus Alexander Büttner et Stéphane Badji ont effectué leurs débuts avec Anderlecht. En l'absence d'Olivier Deschacht et de Stefano Okaka, Bram Nuytinck et Idrissa Sylla ont été appelés à la rescousse. Cette saison, la défense mauve n'effraye pas ses adversaires.

Après 40 secondes, Sofiane Hanni en a donné une nouvelle preuve en se promenant dans les 16 mètres et en obligeant Silvio Proto à sortir un ballon chaud. L'attaquant algérien a reçu beaucoup d'espace mais n'en a pas profité (6e). Remuant sur son flanc droit, Tim Matthys a ponctué un effort personnel (11e) par une passe à Rits, qui a placé le ballon (1-0).

Les Anversois ont vite oublié ce début de rêve lorsque Steven Defour a lancé Dennis Praet (18e), qui a cédé le ballon à Acheampong (1-1). Si Anderlecht est devenu maître de la situation, Djuricic a failli à deux reprises en calibrant mal une reprise de la tête (25e) et en contrôlant trop lentement un ballon qu'Ahmed El Messaoudi lui a soufflé (28e).

A la reprise, Anderlecht a aidé Jean-François Gillet à ne pas prendre froid. Le gardien malinois a calé du plat du pied une reprise de Najar (48e) avant de hisser le niveau de ses interventions sur des envois de Djuricic (52e) et de Praet (66e). Gillet a toutefois été cloué sur place (70e) par Acheampong, qui a parachevé un une-deux avec Djuricic (1-2). En se débarrassant de Kara Mbodji (73e), Verdier a relancé la rencontre (2-2). Malgré un tir sur le poteau de Praet (80e), Malines a pris un point et a confirmé qu'il était aussi redoutable à domicile (22 points sur 39) que modeste en déplacement (5 points sur 26).