L’âge de la première fois recule chez les ados

Une étude de l’université de Gand réalisée sur une durée de quatre ans auprès de 10.000 jeunes entre 13 et 17 ans montre que la moitié des jeunes de l’enseignement moyen n’ont pas eu de relations sexuelles avant l’âge de 18 ans. Ces résultats sont les mêmes que lors d’une précédente étude sauf que cette fois les jeunes commencent leur vie sexuelle active dans la dernière année de l’enseignement moyen.

"Il y a plusieurs explications possibles" estime Boris Cruyssaert du centre flamand d’expertise sur la santé sexuelle, Sensoa.

"Cela pourrait être lié au fait que les jeunes reçoivent une meilleure éducation sexuelle à l’école. Les jeunes qui sont mieux informés commencent plus tard car ils sont plus conscients de ce qu’est le sexe". Mais Boris Cruussaert a aussi une autre explication. "Il y a de plus en plus de jeunes issus de l’immigration qui pour des raisons religieuses commencent plus tard leur vie sexuelle".

Ce n’est donc pas parce que les jeunes Flamands en parlent plus ouvertement qu’ils commencent plus tôt à avoir des relations sexuelles.

Selon les chercheurs, "c’est précisément parce qu’ils sont conscients de ce qu’ils font, qu’ils osent déclarer qu’ils sont encore trop jeunes ou qu’ils ne sont pas encore prêts. Ils se laissent moins facilement influencer et sont moins sous pression" déclare Lies Verhetsel de Sensoa.

"Croire que les jeunes commenceraient plus tôt à avoir des relations sexuelles parce qu’on leur en a parlé est donc un mythe" conclut Lies Verhetsel. "L’inverse est vrai : les jeunes qui ne savent rien sur la sexualité vont chercher par eux-mêmes à avoir des informations en faisant leurs propres expériences alors qu’ils ne savent pas ce qui les attend".

"Il faut donc que les jeunes reçoivent une bonne information adaptée à eux et le plus tôt possible" ajoute Sensoa.

Les jeunes qui suivent l’enseignement général commençant en moyenne plus tard que les jeunes de l’enseignement technique et professionnel, mais selon les études récentes cette différence serait en train de se réduire.