Ferrero perd son procès contre le "choco" de Delhaize

La chaine de supermarchés Delhaize pourra continuer à utiliser le terme "choco" pour désigner sa pâte à tartiner à base de noisettes. Le tribunal de commerce de Bruxelles lui a récemment donné raison face à une plainte introduite par le groupe italien Ferrero, qui produit notamment la pâte à tartiner Nutella, rapportent les quotidiens De Tijd et L’Echo. L’information a été confirmée par le groupe de distribution belge, qui ne souhaite pas faire d’autres commentaires.
usage worldwide, Verwendung weltweit, Modelfreigabe vorhanden., Model released.

Ferrero, le groupe italien qui produit notamment le Nutella, s'était lancé mi-2015 dans une bataille juridique contre la chaîne de distribution Delhaize. En cause: l'utilisation du terme "choco" pour désigner une préparation ne contenant pas de chocolat, mais aussi la campagne de communication lancée par le distributeur belge contre l'huile de palme.

Ferrero demandait notamment que la justice impose des astreintes allant de 1.250 euros à 100.000 euros par infraction.

Selon les quotidiens De Tijd et L'Echo, les juges n'ont pas suivi le groupe italien, estimant notamment que Delhaize n'utilisait le mot "chocolat" que pour indiquer le goût ou la saveur qu'il attribue à sa pâte à tartiner. Quant à la campagne de communication contre l'huile de palme, elle n'a pas été jugée dénigrante, trompeuse ou mensongère.

"Nous confirmons que la justice s'est bien prononcée sur cette affaire, mais nous nous abstenons provisoirement de tout commentaire", a réagi Delhaize. "Nous recherchons sans cesse à proposer des nouveautés afin d'offrir à nos clients, au meilleur prix, des produits innovants et de qualité", a toutefois ajouté le groupe.