La menace terroriste accable les musées bruxellois

Si l’on en croit les chiffres de l’office du tourisme VisitBrussels, les musées de la capitale ont accueilli l’an dernier quelque 3,3% de visiteurs en moins qu’en 2014. Cette baisse d’affluence, surtout perceptible en fin d’année, serait due au verrouillage de Bruxelles à la suite des attentats du 13 novembre à Paris. C’est ce qu’indique le quotidien De Tijd ce vendredi.
Maxime Anciaux - All rights reserved

Pour les musées bruxellois, la fin de l'année dernière aura été catastrophique. D’après l’office de tourisme VisitBrussels, l'affluence a baissé de 26% en novembre et de 23% en décembre par rapport aux mêmes périodes un an plus tôt.

En janvier dernier, certains musées ont même constaté une diminution de 30% du nombre de visiteurs par rapport à janvier 2015.

Aux Musées royaux des Beaux-Arts, où les amateurs de culture sont désormais priés de se soumettre à des mesures de sécurité supplémentaires - dont le coût se monte à 45.000 euros -, la menace terroriste a plombé l'atmosphère de fin d'année. "Globalement, l'année passée a été meilleure que 2014, mais les derniers mois ont été désastreux", confirme le porte-parole, selon qui "la perte financière due à la fermeture des musées et la baisse d'affluence en décembre est estimée à 200.000 euros".

Parmi les grands musées de la capitale, seul le Palais des Beaux-Arts - rebaptisé Bozar en 2003 -  (photo ci-dessus) semble avoir échappé à la morosité ambiante. Après quelques jours de calme, le nombre de visiteurs a rattrapé celui de la période précédant la menace terroriste.