Un rappeur marocain demande l’asile politique en Belgique

Muad Belghuat (27 ans), célèbre rappeur contestataire - mieux connu sous son nom d’artiste El Lhaqed ("l’enragé") - condamné à trois reprises à des peines de prison au Maroc, a demandé l’asile politique à la Belgique, où il se trouve déjà depuis quelques temps. L’information est rapportée ce vendredi par l’agence de presse espagnole EFE.

Des proches de l'artiste né à Casablanca en 1988 ont confié que Muad Belghuat séjourne depuis plus de deux mois en Belgique, où sa demande d'asile est "en cours" de traitement.

Connu pour ses chansons très critiques contre le système, le jeune rappeur marocain a été considéré comme l'un des symboles du bref 'Printemps arabe' qu'a vécu le pays maghrébin en 2011 et du mouvement contestataire du 20 Février.

Le rappeur a eu plusieurs démêlés avec la justice à cause de chansons telles que "Perros del Estado" (Chiens de l'Etat, ndlr), qui était consacrée à la police et qui lui a valu une année de prison en mai 2012. Il a également écopé de quatre mois de prison pour s'être battu avec un jeune pro-monarchie.

Enfin, en juillet 2014, l'homme avait été condamné à quatre autres mois de prison pour "ébriété et résistance à l'autorité", des faits commis alors qu'il revendait des billets pour un match de football.

En 2012, l'ONG Transparency Maroc avait attribué à El Lhaqed son "prix de l'intégrité", qu'elle remet à des militants de la société civile et des personnes connues pour leur lutte contre la corruption.