La lutte contre la fraude fiscale a moins rapporté en 2015

L’Inspection spéciale des impôts (ISI) a obtenu de moins bons résultats l’an dernier qu’en 2014 en termes de lutte contre la fraude fiscale. Elle a ainsi réclamé en moyenne 566.000 euros aux fraudeurs, contre 900.000 par dossiers l’année précédente. C’est ce qu’indique le quotidien financier De Tijd ce samedi.

L'Inspection spéciale des impôts a enrôlé l’an dernier 969,6 millions d'euros (sanctions et accroissements d'impôts), contre 1,426 milliard en 2014. L'ISI a d’autre part réclamé en moyenne 566.000 euros par dossier l'an dernier, en comparaison à 900.000 euros par fraudeur en 2014.

L'Inspection spéciale des impôts a pourtant obtenu du gouvernement fédéral du personnel supplémentaire. "Mais il faudra plusieurs années pour que les nouveaux arrivants soient productifs", soutient Frank Philipsen, administrateur général.

De plus, "une réorganisation a touché les Finances, et les nouveaux leviers inscrits par le ministre Johan Van Overtveldt dans son plan de gestion ne seront rentables qu'à partir de cette année".

Frank Philipsen s'engage à obtenir de meilleurs résultats en 2016. "En six semaines, nous avons déjà enrôlé 243 millions d'euros", conclut-il.