Bagarre entre réfugiés dans le centre d’accueil de Bourg-Léopold

Une centaine de personnes ont été impliquées dans une bagarre vendredi soir dans le centre d’accueil pour réfugiés de Bourg-Léopold (Limbourg) dans le quartier de Moorslede. En cause une dispute entre des réfugiés afghans et syriens sur le port du foulard. Une attitude condamnée par le secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations Theo Francken (N-VA).

"Deux à trois réfugiés afghans critiquaient depuis quelques jours une jeune Syrienne parce qu’elle ne portait pas le voile" a déclaré à la VRT An Luyten de la Croix Rouge. "C’est assez étrange car de nombreuses femmes se promènent dans le centre sans porter le voile. On ignore pourquoi ils visaient particulièrement cette jeune fille".

La jeune fille en avait assez et deux groupes se sont formés. D’un côté des Syriens et des Irakiens et de l’autre des Afghans. Vendredi les deux groupes en sont venus aux mains. Une septantaine d'entre eux ont été légèrement blessés. Une personne a dû être transportée à l'hôpital.

La police locale de la zone Kempenland est immédiatement intervenue sur les lieux afin de calmer les esprits.

C’est une attitude condamnable a estimé le secrétaire d’Etat Theo Francken à la VRT. "C’est tout de même son libre choix de ne pas porter le foulard. Et ce ne sont pas quelques hommes célibataires qui doivent le lui imposer" a-t-il déclaré.

"ll s’agit du premier incident grave a déclaré le président du CD&V Wouter Becke qui est aussi bourgmestre de Bourg-Léopold. Il a souligné qu’il ne s’agissait pas d’une agression.

Onze Afghans ont été emmenés pour être entendus. Quatre ont été mis à la disposition du gouvernement et seront transférés dans un centre fermé. Les sept autres seront répartis dans différents centres d’accueil.