Limitation des demandes d’asile à soixante par jour

L'Office des étrangers n'enregistre plus que 50 à 60 demandeurs d'asile par jour en raison de centres d'accueil saturés. Si de nouvelles places ne sont pas créées prochainement, ce seuil risque encore de baisser.

Le nombre de places d'accueil doit en principe augmenter avec le nombre de demandes. Après avoir été enregistrés à l'Office des étrangers, les demandeurs d'asile ont droit à un lit, un bain et de quoi se nourrir.

Ce n'est cependant plus le cas depuis le début de l'année. Fedasil a demandé au secrétaire d'Etat compétent Theo Francken (N-VA) de définir un plafond pour le nombre de demandes traitées par jour.

C'est ainsi qu'une fourchette de 50 à 60 dossiers quotidiens a été établie. Les demandeurs d'asile qui ne peuvent introduire leur demande se voient remettre une convocation par laquelle ils sont invités à se présenter à une nouvelle date.

Plusieurs centres d'accueil ont fermé leurs portes ces dernières semaines avant les structures de Bredene, Mol et Lommel dans les prochains mois.

Zwijndrecht : Un blessé léger lors d’une bagarre dans un centre pour demandeurs d’asile

Un garçon de 16 ans a été blessé samedi dans une bagarre entre mineurs d'âge dans un centre d'accueil de demandeurs d'asile à Zwijndrecht, dans la province d'Anvers, confirme la police.

Aux alentours de 18h35, la police a reçu un appel au sujet d'une bagarre au centre Fort Sint-Marie. Deux équipes de Zwijndrecht se sont rendues sur place, ainsi que 5 équipes d'Anvers.

"Une discussion aurait débuté entre une poignée de jeunes, peut-être au sujet d'un casier. Cela a mené à une bagarre impliquant une quinzaine de mineurs", indique le commissaire Werner Fabré.

"Une personne a été légèrement blessée, vraisemblablement par une pierre reçue sur la tête. Ce garçon a été emmené à l'hôpital du Stuivenberg".

Il est probable que des problèmes linguistiques ont participé aux échauffourées. Le calme a rapidement été rétabli.

A noter que suite à une violente bagarre vendredi soir entre demandeurs d'asile à Bourg-Léopold dans le Limbourg, 4 bagarreurs ont été transférés dans des centres fermés.