La dette des familles dépasse maintenant leurs revenus

En raison de la baisse progressive des taux d’intérêts, les Belges prennent de plus en plus souvent un crédit hypothécaire élevé pour acheter un logement. Ce qui a gonflé le niveau d’endettement des ménages. Les économistes tirent la sonnette d’alarme, indique les quotidiens L’Echo et De Tijd.

Pour la première fois, la dette des ménages belges dépasse le total de leurs revenus annuels nets. Avec l'augmentation des crédits hypothécaires, le niveau d'endettement est passé à 100,6% fin septembre 2015.

La Belgique s'éloigne ainsi davantage de la moyenne de la zone euro, où l'endettement des ménages est en baisse constante et sous le niveau belge.

L'augmentation du prix des habitations et la baisse des taux d'intérêt ont fait monter le volume des crédits hypothécaires à 194,6 milliards d'euros, ce qui représente plus de 80% de la dette des ménages.

"Cela signifie qu’un nombre croissant de citoyens en Belgique n’achètent plus de logement avec leurs ressources propres, mais en s’endettant lourdement", précise l’économiste Geert Noels.

"Le niveau n'est pas alarmant, mais l'évolution est inquiétante. Les chiffres commencent à démentir notre réputation de gros épargnants". Plusieurs experts, dont l'ancien gouverneur de la Banque nationale Luc Coene, craignent l'émergence d'une bulle sur le marché immobilier.