Une habitante de Balen contaminée par le virus Zika

L’hôpital Jessa à Hasselt (province du Limbourg) a diagnostiqué une contamination au virus Zika chez une jeune femme de 24 ans originaire de Balen (province anversoise). En décembre et janvier derniers, elle avait effectué un long voyage dans les Caraïbes.

Après son retour des Caraïbes, la jeune habitante de Balen avait souffert de fièvre, d’une éruption cutanée et de douleurs musculaires. Son médecin généraliste l’avait envoyée à l’hôpital Jessa (photo) à Hasselt, dans le Limbourg.

A la suite d’une série de tests, il s’est avéré que la jeune femme avait effectivement contracté le virus Zika. Elle serait néanmoins en train de se rétablir.

Le virus Zika est responsable de fièvre, éruptions cutanées et douleurs aux articulations - les symptômes d’une grippe. Il se transmet en général par piqûre de moustique Aedes infecté. Mais c’est aussi le seul arbovirus pour lequel la transmission sexuelle a été mise en évidence.

Il est surtout dangereux pour les femmes enceintes, dont le fœtus risque de présenter par la suite des malformations (comme une microcéphalie). La jeune femme de Balen n’était cependant pas enceinte.

Deux autres cas certains décelés

L'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers (photo d'archives) a décelé la semaine dernière deux cas "certains" de contamination par le virus Zika. Un cas "probable" de contamination a également été détecté, rapportait mercredi le quotidien Het Laatste Nieuws. Une nouvelle confirmée par l'institut.

Fin de l'année dernière, un cas "certain" de contamination par le virus Zika avait déjà été détecté par l'Institut anversois.

Depuis la couverture médiatique des cas de contamination par le virus Zika, une vingtaine de personnes sont examinées par semaine à l'IMT, un nombre qui reste à peu près constant. Il s'agit de personnes ayant voyagé en Amérique latine ou dans les Caraïbes.