"Je ne nommerai pas Damien Thiéry"

La ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) a mis le conseil communal de Linkebeek en garde: s’il propose à nouveau Damien Thiéry comme bourgmestre – ce qui a de fortes chances d’arriver – elle annulera cette décision.

Le conseil communal de Linkebeek se réunit ce lundi pour la première fois depuis les élections de décembre. Les membres du conseil doivent présenter un nouveau candidat bourgmestre. Une fois de plus, c’est plus que probablement Damien Thiéry, de la liste francophone LB (LinkeBeek) qui sera proposé. Depuis 2012, le gouvernement flamand a refusé à deux reprises sa nomination, estimant que Thiéry avait enfreint la loi sur l’emploi des langues.

Eternel carrousel

En septembre de l’année dernière, la ministre flamande des Affaires Intérieures avait nommé l'échevin francophone Yves Ghequière (LB) comme bourgmestre de cette commune à facilités. Ce membre de la majorité francophone - qui compte 13 élus sur 15 à Linkebeek – avait toutefois refusé sa nomination.

Peu de temps après, Liesbeth Homans avait décidé de nommer le conseiller communal néerlandophone de l’opposition Eric De Bruycker (Prolink). Cette mesure avait mené à la démission en bloc des élus francophones, et à la tenue de nouvelles élections en décembre dernier. Le scrutin avait abouti à un statu quo.

"Je respecte la loi et le Conseil d’Etat"

Invitée ce dimanche sur le plateau du "Zevende dag" (VRT), la ministre flamande a mis en garde : "je ne vais vraiment pas le nommer. Je ne sais pas ce qui va se passer demain, mais si le conseil communal avance à nouveau la candidature de Damien Thiéry, je procéderai mardi à l’annulation de cette décision", a-t-elle fait savoir.

"On a dépensé 25.000 euros pour organiser de nouvelles élections, qui ont mené à la réélection des personnes qui siégeaient déjà au conseil communal. C’est une mesure pour rien. Mes décrets sont très clairs : monsieur Thiéry ne pourra pas être nommé pour cette législature. Nous avons des lois, et je les respecte. Je respecte le Conseil d’Etat, qui s’est prononcé deux fois contre la nomination de Thiéry", a souligné Liesbeth Homans.

Cette dernière a envoyé cette semaine une lettre aux membres du conseil communal afin de leur faire part de sa position. En attendant, Eric De Bruycker, qui jouit toujours du soutien de la ministre, reste bourgmestre faisant fonction, et ce malgré un refus de collaboration des francophones.

En réaction aux propos de la ministre Homans, Damien Thiéry a annoncé qu'il n' exclut pas d'introduire un nouveau recours au Conseil d'Etat en cas de nouveau refus de nomination, dans l'hypothèse où la majorité propose à nouveau son nom.