Six buts mais pas de vainqueur à Anderlecht

En clôture de la 28e journée du championnat belge de football, ce dimanche, Anderlecht et le Standard de Liège se sont quittés sur un nul plein de suspense, 3 partout, tandis que le Racing Genk mettait le Club Brugeois en échec 3-2 et que Charleroi devait s’incliner devant le Waasland-Beveren 2-3.

Anderlecht et le Standard de Liège se sont quittés sur le score de 3 buts partout au terme d'un Classico spectaculaire, dimanche soir. Lukebakio a mis un terme, à la 74e minute, a un chassé-croisé initié par Suarez après 13 minutes de jeu. Entretemps, Santini (17e), Kosanovic (31e) et Edmilson (66e) ont permis au Standard de mener à deux reprises et Okaka avait porté le score à 2-2 (55e) pour Anderlecht.

Anderlecht prenait le meilleur départ. À la 13e minute de jeu, Acheampong récupérait le ballon dans l'entrejeu et lançait parfaitement Suarez. L'Argentin ne trembla pas face au gardien Valdes et ouvrait le score. Le Standard ne se démoralisait pas, et 3 minutes plus tard Santini égalisait. Après un arrêt de Proto sur une tentative de Kosanovic (22e) et un tir de peu à côté de Santini (27e), le Standard reprenait les commandes par Kosanovic (photo), qui échappa à la garde de Badji pour marquer de la tête (1-2, 31e minute).

Anderlecht faisait le forcing dès le retour des vestiaires, via Djuricic (49e) et Defour (51e). Stefano Okaka égalisa de la tête, à la 55e minute. Alors qu'il semblait plier, le Standard reprit l'avantage. Edmilson frappa de l'entrée du rectangle. Une déviation de Kara mit le ballon hors de portée de Proto (2-3, 66e). Anderlecht trouva les ressources pour revenir une nouvelle fois dans la rencontre. Defour déposa un coup-franc sur la tête de Lukebakio (photo) qui venait de rentrer au jeu, Valdes ne put que constater les dégâts (3-3, 74e). Le score ne bougeait plus jusqu’au coup de sifflet final : 3-3.

Ce résultat n'arrange aucun des deux clubs. Anderlecht, 52 unités, est à six points du Club Bruges et de La Gantoise. Le Standard de Liège, 38 points, est septième, à deux unités de Zulte Waregem.

Genk met un terme à la série victorieuse du Club Brugeois

Le Racing Genk a interrompu la série de sept succès de rang du Club Bruges en battant 3-2 les hommes de Michel Preud'homme, dimanche après-midi à la Cristal Arena. Les Brugeois avaient pourtant ouvert le score par Thomas Meunier au quart d’heure de jeu, mais Nikos Karelis a égalisé à la 36e minute, sur penalty.

Les Limbourgeois trouvèrent à nouveau l'ouverture dès la reprise. Bailey adressa un centre millimétré de la gauche à Buffel, la volée du capitaine ne laissa aucune chance au gardien Butelle (2-1, 50e). La réaction brugeoise passa par un coup-franc de Denswil qui échoua de peu à côté (60e).

La fin de match fut palpitante. Samatta porta le score à 3-1 après une tête de Malinovski à dix minutes du terme. Vanaken relança aussitôt le suspense en conclusion d'une action confuse (83e). Dans les derniers instants de la partie, un superbe arrêt du gardien Bizot priva Engels du but égalisateur (90e+2).

Cette défaite met fin à une série de sept victoires consécutives du Club Bruges. Les Brugeois sont rejoints par La Gantoise en tête du classement (58 points). Genk, 45 points, valide pratiquement son ticket pour le play-off I. Les Limbourgeois sont cinquièmes, avec 5 points de plus que Zulte Waregem, 7 de plus que Charleroi, et 8 de plus que le Standard.

Penalty et victoire tardifs pour Waasland-Beveren

La dernière rencontre de la 28e journée du championnat s'est terminée par la victoire de Waasland-Beveren à Charleroi (2-3). Enes Saglik sur penalty (26e minutes) et Jérémy Perbet (62e) ont donné deux fois l'avance aux Zèbres, mais Thibault Moulin sur penalties (48e, 90e+3) et Livio Nabab (72e) les ont assommés.

D'emblée, les Zèbres ont rassuré leurs supporters. Entreprenants, Benavente et Dieumerci Ndongala ont obligé leurs adversaires à commettre des fautes pour les arrêter. Lorsque Jonathan Buatu a écroulé Perbet dans le rectangle, l’arbitre a accordé un penalty. En le transformant à la 26e minute, Saglik a donné l’avantage à Charleroi (1-0).

Si en première période, Waasland-Beveren a mis 19 minutes pour se montrer dangereux, cela n'a pas été le cas à la reprise. Sur une action côté gauche, Moulin s'est retrouvé en position de tir. Zajkov ayant écarté le ballon du bras, l'arbitre a sifflé un nouveau penalty. L'attaquant français n'a pas tremblé (48e) pour remettre les équipes à égalité (1-1).

Ce goal a donné la force aux visités. Si Laurent Henkinet ne s'était pas montré décisif sur un envoi de l'intérieur du rectangle de Benavente (50e), les Zèbres auraient repris l'avance. Le gardien waeslandien n'a rien pu faire quand Perbet (62e) s'est retrouvé seul face à lui (2-1). Mais Charleroi n'a pas été en mesure de concrétiser sa supériorité et Nabab (72e), qui venait juste de monter au jeu, a égalisé (2-2).

Quand Dorian Dessoleil a commis un troisième penalty (90e+3), Moulin en a profité pour réussir un doublé (2-3) et redonner définitivement l’avantage aux visiteurs (photo). Au classement, Charleroi est 8e avec 38 points, tandis que le Waasland-Beveren est onzième avec 32 points.