Un affichage aussi pour des adultes disparus à Bruxelles

Le parquet de Bruxelles, la cellule des personnes disparues de la police fédérale, Child Focus et les six zones de police locales de Bruxelles lancent ce lundi le "Project 24+", un protocole permettant de recourir à une campagne d’affichage pour les personnes disparues âgées de plus de 24 ans, pour accroître les chances de les retrouver rapidement.

Jusqu'à présent, il n'était possible de recourir à des campagnes d'affichage que pour les disparitions d'enfants et de jeunes âgés de 24 ans maximum, mais la situation va changer à partir du 1er mars 2016.

"Nous souhaitons assurer aux proches d'adultes qui ont disparu un appui logistique aussi efficace que dans le cas de disparitions d'enfants. Les proches d'adultes disparus connaissent la même souffrance que ceux d'enfants disparus", souligne la directrice générale de Child Focus, Heidi De Pauw.

Le "Project 24+" est unique en Belgique et sera évalué en fin d'année. D’après le commissaire Alain Remue (photo), chef de la cellule des personnes disparues de la police fédérale, entre 1.200 et 1.300 dossiers de personnes disparues, tant mineures que majeures, sont traités chaque année en Belgique.

"Quelque 97% des personnes disparues sont retrouvées, dont 12% décédées. Dans les trois quarts des dossiers aboutissant à un décès, il s'agit d'un suicide. Les causes des autres décès sont des accidents ou encore des morts naturelles. Dans 1% des cas, il s'agit d'un décès criminel. Sur les 20 dernières années, 650 dossiers de personnes signalées disparues n'ont pu être résolus."

Sophie Kip