Thiéry à nouveau proposé comme bourgmestre de Linkebeek

Le conseil communal de Linkebeek a une nouvelle fois proposé Damien Thiéry comme candidat bourgmestre de la commune flamande à facilités linguistiques pour les francophones. Les 13 députés de la majorité francophone ont tous voté pour Thiéry. Une vingtaine de partisans des groupes d’action flamands Taal Aktie Komitee et Voorpost ont manifesté pendant le conseil communal. Il n’y a pas eu d’autre incident. Ce mardi, la ministre Homans a annulé la décision du conseil communal.

Le conseil communal issu des élections du 13 décembre dernier - tenues à l’initiative de la majorité francophone de Linkebeek pour protester contre la non-nomination de Damien Thiéry comme bourgmestre par la ministre flamande des Affaires Intérieures Liesbeth Homans (N-VA) - tenait lundi soir sa séance inaugurale.

Les francophones, qui disposent toujours de 13 sièges sur les 15 que compte le conseil communal, ont représenté la candidature de Damien Thiéry comme bourgmestre. Et cela bien que la ministre Homans (photo) ait une nouvelle fois confirmé dimanche à la VRT qu’elle refuse de le nommer.

Damien Thiéry a déclaré lundi qu'il exigeait également la fin du mandat de bourgmestre faisant fonction d'Erik De Bruycker, l'un des deux élus de la liste flamande Prolink nommé à ce poste par la ministre flamande Homans, et sa redésignation comme bourgmestre non nommé.

Erik De Bruycker et Rik Otten, les deux élus du parti d’opposition flamand Prolink, ont refusé de prendre part au vote lundi soir, affirmant suivre ainsi le point de vue de Liesbeth Homans - à savoir que Damien Thiéry ne peut être proposé comme bourgmestre parce que sa nomination a déjà été refusée pendant cette législature.

Que fera le Conseil d’Etat ?

L'échevin Yves Ghequière, qui avait refusé l'an dernier la nomination d’Erik De Bruycker proposée par Liesbeth Homans, a déclaré soutenir la candidature de Damien Thiéry.

Il a ajouté espérer que le Conseil d'Etat refusera cette fois la décision de non-nomination annoncée par la ministre flamande des Affaires Intérieures. "Je n'accepterai plus sous aucun prétexte que quelqu'un d'autre que (provenant) de notre groupe majoritaire francophone - que ce soit quelqu'un de l'opposition flamande ou un commissaire du gouvernement - soit nommé bourgmestre de Linkebeek. Cette fonction doit à l'avenir rester chez nous", a déclaré Ghequière.

Juste avant le vote en conseil communal, une vingtaine de partisans des groupes d’action flamands Taal Aktie Komitee et Voorpost ont protesté côte-à-côte contre Damien Thiéry, en scandant "Damien buiten" et "Linkebeek flamand" (photo ci-dessous). Il n’y a pas eu d’autre incident.

Homans annule la décision du conseil communal

Comme elle l'avait annoncé encore dimanche à la VRT, la ministre flamande des Affaires Intérieures Liesbeth Homans (N-VA) a annulé ce mardi matin la décision du conseil communal de Linkebeek, qui a présenté la candidature de Damien Thiéry au poste de bourgmestre.

Elle l'a notamment annoncé via Twitter. "Ce matin, annulé la confirmation de la proposition de Damien Thiéry par le conseil conmmunal de Linkebeek. Dans un Etat de droit: respecter les lois", écrivait Liesbeth Homans.